Le forum de Monde

Forum dédié à ce qui se passe dans le monde virtuel appelé Monde
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La guerre IRVIN / PR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MJ
Admin


Nombre de messages : 5164
Age : 45
Date d'inscription : 03/09/2007

MessageSujet: La guerre IRVIN / PR   Lun 3 Sep 2007 - 17:56

Résumé des dernières actions
Les Coalisés battent rapidement le rappel des cités. Ach leur est acquise mais Thoral doit d'abbord y mettre de l'ordre, Bibériade et Liber, les villes mineures sont rapidement convaincues car elles ont suivit de prêt les assertions des coalisés. Les autres villes restent d'abord neutres y compris Sembaris .
Les coalisés forment une grande alliance et radicalise les positions en mettant le siège devant Sembaris pourtant neutre. Le résultat ne se fait pas attendre. Irvin ne laissera pas son alliée seule. La guerre est déclarée.
Les troupes sont discrètement regroupées a l'exception de troupes d'élites embarquées avec un fort contingent du tout nouveau génie militaire Irvinien qui démontre sa puissance en faisant escalader les chutes de l'Illunis par tout un détachement de 700 hommes.
Las des guetteurs de Bibériade les voient et préviennent à temps les coalisé. Azagal chargé de l'opération échoue de peu a faire sa jonction avec les forces de Sembaris . Il rallie néanmoins la partie de la population favorable à sa cause. Les bouillants guerriers du sud se cassent littéralement sur les manipules Irvinnienes et sont décimés par les compagnies d'archer. Le soutient magique de l'école d'Irvin est aussi dévastateur. Malgré une mésentente farouche avec le commandement militaire.
Refroidit les PR temporisent.
En effet leur but est partiellement atteint isoler Irvin et ses alliés. Bousculé par la flotte de projection Irviniene ; Moithura (refuge des pirates du golfes) croit être la prochaine Bax et se range officiellement avec les coalisé. Surprise générale Mhola fait de même. Mais cette dernière ne disposant pas d'armée devra lever des mercenaires et n'envois dans un 1er temps que ses redoutables sicaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ
Admin


Nombre de messages : 5164
Age : 45
Date d'inscription : 03/09/2007

MessageSujet: Re: La guerre IRVIN / PR   Lun 3 Sep 2007 - 17:58

LA GAZETTE SEMBARITE A 5 BRAS
Du Quardi secundi de Messidor
(4ème jours de la 2nd semaine du 4ème lunaire d'été)
Année du Moineau Rouge
Aujourd'hui c'est 8ème jour de guerre et 2nd de siège de notre belle cité par les forces coalisées du sud.
Les différents conseils de la ville ont accepté de reconnaître MÉTRATHON LE JUSTE comme chef militaire des forces de la cité. D'après certaines indiscrétions d'une des 3 guildes de voleur de notre belle cité, Métrathon aurait rencontré hier, le colonel Azagal d'Orzabal et le magiarque Os-Ramen des forces expéditionnaires d'Irvin. Il aurait été convenu d'un plan. L'entrevue aurait été chaleureuse malgré dit-on quelques désaccords entre les irviniens.
Azagal aurait rapporté les paroles de Fran Koenig "Irvin n'abandonnera pas une fois de plus la cité des aventuriers. Nombres de sujets irviniens en sont issus et en chaque irvinien sommeille un aventurier".
Ont suivies de longues et ennuyeuses discussions quand au pseudo complot. Azagal a déclaré, "ma! , si vous croyez qu'on a que ça à foutre !".
Fibuline "les p'tites oreilles" Rédactrice de la gazette a 5 bras

LA GAZETTE SEMBARITE A 5 BRAS
Du Quinti secundi de Messidor Midi
Des hordes de rats auraient dévoré la moitié des réserves de la coalition. On parle de skavens entraperçus.
Carlo ZAPPOR aurait quelque peu razzié des villages pour faire le plein de nourriture. Tandis que le clerc AZKADIR aurait reconstitué le double de nourriture perdue.
Les Soldats de la coalition se seraient livrés à des exactions sur certains villages. Est-ce ainsi que Bernard Voie Tout veut nous délivrer de l'inexistante tyrannie irvinienne pour nous imposer la sienne qui est bien plus concrète.
Quelques escarmouches ont eu lieu. Les troupes irviniennes ont du se replier. Sembaris est maintenant complètement isolée de ses alliés.
La rencontre entre Sansvies Zapor et la cité à tourné court. Métrathon à formellement refusé toute capitulation, désarmement et l'intégration à la coalition. "Sembaris et une cité libre, ni princes ou rois n'ont à nous dicter nos actes".
A ma question "comment cette guerre vas t'elle finir" la prophétesse a répondue "tout sera fini demain soir. La bête aura son dû, les germes du futur seront en marche et le plan du seigneur des cercles se verra consacré par l'ire acrimonieuse de la reine aux deux lunes."
Bref un beau programme, pour justifier l'envoi d'un correspondant de guerre. Les hobbits n'appréciant guerre les champs de batailles votre servante restera dans les murs de la cité.

17h, Fibuline a réussi l'exploit de me déloger de la taverne "à l'annexe du guet". Je prends mon bouclier écritoire et ma hache porte plume.
Passer la porte est une formalité, pour un nain. Arrivé à la barbacane des succubes je commence à me renseigner. D'ici on perçoit nettement les lignes des coalisés. Ce serait dit-on Alexandre Dare-dare et Fidélio le Xhult qui ont la garde du front sud.
Ça m'arrange car il paraît que Bernard n'aime pas les nains. J'enlève les marque de la cité (la marque de la gazette et mon parchemin de fidélité de l'annexe). Je reste sur la route et arrive assez rapidement au 1er contrôle coalisé. Mon bobard sur mon état de mercenaire nain est gobé jusqu'à la racine. Ces imbéciles d'humains n'on sûrement même pas remarqué que j'était un nain des collines et pas un bas de plafond des montagnes.
Ma 1ère rencontre avec Alexandre est assez sympathique. Un brave gars pas du tout spéciste. Il trimbale partout un moine dont je ne connais ni la religion ni la race. Il pousse même la sympathie a m'offrir une bière. Parait que Thoral a pris du retard. Des marchands lui ont demandé audience. Je lui tire les vers du nez et il m'explique que depuis hier les affrontements entre irvin et la coalition n'ont pas bien tournés. Le moine essaie bien de noyer le poisson en parlant de la fuite des irviniens d'il y a 3 jours ; mais je ne suis pas dupe. Chaque sembarite sais que Azagal cherchait a rejoindre le plus vite possible Notre cité.
D'ailleurs j'apprends qui nous a trahi, ce serai la cité de Bibériade. Je remercie Alexandre et je lui dis que je vais chercher son sergent recruteur. En fait je vais sur le champ de bataille.
Je vois bien pas mal de tombes fraîches de coalisés. Mais pour les irviniens juste une fosse commune. Conclusion les irviniens on eut assez de temps pour la creuser
12h Village des 4 sous.
Il s'agit d'un avant poste coalisé. Hier encore il était aux mains des irviniens. Tout y est intact je relativise donc les cris de victoire de la coalition. Les irviniens ont plutôt opéré une retraite tout en contenant l'attaque d'hier. Parait que la prophétesse de Zapor aurait soigné 200 personnes. 200 blessés pour prendre un pauvre village de 20 maisons (dont 8 granges et 7 étables). Il semblerait, que après leur avoir mis une déculottée, Azagal ait réduit sa ligne de front.
15h les Zapor arrivent et veulent prendre la moitié des provisions du père Michu. Avec ces airs de brigand aristocratique en voila un qui ne va pas faire monter la côte d'amour de la coalition. Le père Michu me concède d'ailleurs que les irviniens eux au moins avait leurs propres rations. Et eux au moins ont payé les chèvres.
17h enfin je suis arrivé a contourner les lignes, mais pas de bol je me fait repérer par une patrouille de coalisés. Amarilla le géant me parait tout simplement gigantesque. A peine le temps d'essayer de baratiner que je voit le clerc azkadir finir son prêche vociférant sur "les bêtes diaboliques" pour faire pleuvoir un déluge de mânes.
Faut dire qu'ici c'est toute la bouffe que des petits démons crachant le feu auraient emportée en enfer. Ils veulent faire un méchoui ? Une certaine Maëlla la pitoune s'est également plainte qu'un sauvage a dansé dans son jardin et a tout piétiné ses salades et déraciné tout ses légumes. Elle aurait même entraperçu un monstre de 2m de haut avec un énorme bâton à la main alors qu'elle se lavait. J'ai bien repéré des empreintes d'un gars qui apparemment s'est fait ensuite traîné par une fille puis plus rien.
La pitoune soutient mordicus que c'était un démon majeur qui était en train de tracer des runes sur sa porte avec son gros bâton. Mouaiss mais l'encre me parait vachement suspecte…
18h enfin du sport, après un timide échange d'amabilités; arcs versus arbalètes, où les arbalétriers irvinois ont était plus que polis. Il est décidé d'une charge pour prendre le pont. Les malheureux on a peine bousculé les défenses que Os-Ramen le magiarque d'rvin est apparu dans un grand cercle lumineux. Là, votre serviteur considérant qu'il était plus journaliste que guerrier nain a préféré sauter du pont (heureusement c'est basse eaux) pour ne pas griller dans la tour de feu invoquée. Cela à grillé les poils de moustache du géant et accessoirement réduit en cendre le pont. Je profite que tout ce beau monde change de pont pour bouger.
19h un pont plus loin.
Rien de nouveau, à part une bande d'aventurier qui se chamaillent comme des gobelins. C'est sûrement l'elfe qui les a cherchés. Ils ne sont pas clairs ceux là. Un gros huruk les accompagne et deux keisseulois a l'air patibulaire. Un vieux voyageur me dit d'ailleurs que celui avec les tatouages est recherché. Pas de bol je suis de l'autre bord. Les ennemis de mes ennemis sont mes amis.
23h enfin j'ai réussi a traverser cette rivière j'ai fauché une barcasse. Je prie d'ailleurs la gazette de rembourser ce pauvre homme. J'envois ces notes via le petit démon de transport en espérant qu'il ne me mordra pas cette fois.
Ouille cette saloperie m'a défiguré en m'arrachant au moins 5 poils de barbe, Fibuline tu me dois pour le moins 15 repas et le paiement des 4 articles en double gages !
Je retrouve l'autre groupe d'aventuriers, ils remettent a Azagal un coffret avec des runes bizarres, on aurait juré de l'hyperboréen mais la griffe m'était inconnue. Je suis pourtant un sigillographe de 1er ordre… Ils ont laissé tombé l'autre elfe. Les keisseulois semblent vouloir attaquer les bouteilles d'alcool médical. Je les laisse là et je pars à la suite d'Azagal.
Il m'accorde un peu de temps et prend note de mes repérages. Il enrage car il a du poster ses meilleurs tireurs pour bloquer les ponts. Sinon grâce aux renforts locaux il pourra tenter une percée avant que les renforts venus d'Ach ou de Moithura n'arrivent. C'est alors qu'une femme vêtue d'une côte de mailles, peinant a contenir la plus [mot nain intraduisible] que j'ai jamais vus. Avec horreur j'aperçois un squelette et un individu avec une profonde voie de basse. On le jurerait directement issu d'une tombe ; Derrière un loup garou famélique clôture le groupe.
Azagal me prie de partir mais je surprends néanmoins un début de dispute. Comme ça s'éternise je m'octroie quelques heures de repos.
Le lendemain 11h
La nuit a été calme, si ce n'est que quelques combats sporadiques ont eu lieu. Parait que l'équipe avec l'huruk c'est fait chopper. D'après un certain Madmartigan c'est même un miracle qu'ils soient encore en vie. Leur chef serait le plus mauvais leader qu'il ait jamais vu. Quand au reste de l'équipe ils sont pires !!! L'homme doit sûrement en rajouter car ça me parait bizarre un nain qui range ses armes en plein combat…

15h Sembaris
Les nains des collines sont décidément des flemmards j'ai reçus à peine 5 articles. Tss je vais devoir sauter un repas pour boucler l'édition du soir. A peine 5 collations, je risque l'hypoglycémie. Hantant les couloirs de la tour aux mages, j'ai l'incroyable surprise d'y trouver un mage coalisé. Fidélio en personne. Je passe sur le laïus "irvin gnan gnan méchant gnan gnan etc…" Là ou ça devient intéressant c'est qu'il détient la preuve que la sorcière Taïdrah serait en fait une espionne du roi d'irvin.
La preuve en question est un permis de construire dans une ville libre. Administré entre autre par le baron de 3 ponts (alias le roi d'irvin). Le document m'a l'air authentique, ce serait un marchand de Bibériade qui le lui aurait remis. J'y trouve également un plan prouvant qu'elle peut héberger plus d'une dizaine d'autres agents dont le nécromant et son squelette.
16h incroyable votre humble servante obtient de fidélio un sauf conduit en l'échange d'une adresse de fleuriste magicien.
Je me rends dans le camp ennemi. Les Zappors sont en réunion privée avec un envoyé du sud. Affaire privée me confie-t-on. Mais l'allure du gars révèle plus un espion ou un assassin… Il l'a l'air louche d'un voleur de poules. Prétextant une indisposition alimentaire il me fausse compagnie.
Bernard Voie Tout est lui aussi en réunion. Il tente de réunir des fonds pour la cause. La moitié des marchands les lui accorde mais de mauvaise grâce. Quelques marchands du sud y mettent même des conditions. Bernard n'entend pas que des marchands s'y connaissent en stratégie ; surtout en "garde magique" Il dit qu'il est bien préparé. Mais ces derniers affirment que leurs informations sont toutes autres.
17h Le chevalier Alexandre arrive alors sur ces entrefaites et dit que son camp est très agité, les rumeurs de monstres errants n'ont jamais été aussi importantes. Mais il pense en avoir cerné l'origine. Il a laissé des instructions. D'ici demains ces sons discordant vont se taire.
Le Babeleur approuve cette méthode, mieux vaut garder ses ennemis à ses cotés. Un Homme lui a d'ailleurs demandé de chercher si parmi eux il y avait un keisseulois tatoué.
"Encore ce Kogalef ? Mais je pensais qu'il était mort ?" s'est alors exclamé Bernard.
Alexandre rassura alors tout le monde en disants que si keisseuloi il y avait ce n'était pas celui là.
Me faisant toute petite je surpris alors le fait que Bernard ne pouvait plus voir kogalef, a cause d'une puissante magie. Mais que depuis quelques temps, il en allait de même du traître Rock.
Le Kawick dit alors qu'il trouvait que toute cette magie n'allait rien apporter de bon, et que cela corroborait les nombreuses mises en gardes que la coalition avait reçue. Dont celle de leurs banquiers. Et qu'à ce propos il faudrait récupérer un certains coffret…Serait-ce celui dont me parlais ce vieil ivrogne de nain?
Las Bernard m'aperçu enfin et c'est sans ménagement qu'on me raccompagnât à la porte du camps. Là bas, je retrouvais Fidélio qui s'empressa de me tenir une fois de plus la grappe pour savoir quels étaient les parfums xiang les plus raffinés… Grmppf je lui indiquait une boutique inventée de toute pièce, vers laquelle il se précipita sur son tapis volant non sans envoyer 2 valets porter des fleurs… Des fleurs… pfff ce qu'une femme demande c'est d'abord un bon repas !
Je quitte le camp non sans apercevoir qu'un esclandre a une fois de plus éclatée parmi les prisonniers. Mais les gardes sont si attentifs à l'extérieur qu'ils n'y prennent garde.
Quant aux soldats, l'alerte retentie… il y'a dû y avoir une attaque. Malgré les risques je me décidait à me camoufler non loin de là, dans un arbre. Qui a dit que les hobbit sont mauvais grimpeurs ?

A SUIVRE...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ
Admin


Nombre de messages : 5164
Age : 45
Date d'inscription : 03/09/2007

MessageSujet: Re: La guerre IRVIN / PR   Lun 3 Sep 2007 - 17:59

23h vers les ponts.
Je viens de recevoir les nouvelles de Fibuline et j'enrage. Pendant que mademoiselle se pavane dans les fleurs et un bon repas, moi je dois reprendre la route. La peste soit des femmes ! La prochaine fois tu trouveras un autre correspondant !
Dans les derniers feux du couchant, j'aperçoit alors la vision fantastique d'une jeune sorcière volant les jambes écartées, j'eus à peine le temps de remercier mes ancêtres que j'aperçus son passager, que ma barbe se hérissa d'horreur.
Minuit, j'ai rejoint l'horrible bonhomme espérant qu'il ne quitterait plus son capuchon. Dommage que la sorcière soit déjà repartie, quelle magnifique [mot nain intraduisible]. Je repensais nostalgiquement à la douce époque de la crèche et des gourdes d'abondances.
Quand, au bénéfice du crépuscule, je vis les irviniens quitter leur poste un à un. Il ne restait bientôt plus que moi, le nécromant et une dizaine d'éclaireurs de la couronne.
L'attente fut longue, le nécromant entra en transe, agenouillé, semblant secouer une espèce de hochet sous sa soutane en poussant de sinistres halètements.

Minuit caché dans les arbres.
Par prudence je jetais un sort d'invisibilité végétale et par curiosité, un sort de vision florale. Les arbres m'apprirent qu'à quelques km, déjà 3 grands sorciers arrivaient accompagnant le gros des irvinois. Mais le spectacle commença de l'autre coté.
Profitant du branle-bas de combat; Le groupe prisonnier c'était scindé en deux. Les uns allant vers le nord tandis que les deux keisseulois devaient tuer le moine d'Alexandre. La xiang magicienne les ayant auparavant "protégés" de sa magie. Ils arrivèrent alors sur les arrières d'un corps de 200 hommes et suivant les instructions de leur grand dadais de chef ils mirent le feu à 3 tentes. 20 soldats se lancèrent alors à leur poursuite. Les deux keisseulois choisirent une fuite salvatrice tandis que leur chef les abandonnait.
Ce fut à ce moment qu'éclatèrent des boules de feu pleuvant du ciel. Les cibles étant les grosses tentes. L'une d'entre-elle fut purement et simplement désintégrée ; un squelette apparut alors s'emparant d'un sceptre en faisant "han han!" puis "ho..ho..." en apercevant les soldats ennemis qui se ruaient vers lui.
La situation se compliquât alors notablement…
Tandis que le squelette se téléportait dans l'arbre en manquant de peu m'enfoncer son tibia dans l'œil ; les troupes de choc irviniennes déboulaient vers les réserves coalisés qui chantaient bizarrement des airs keisseulois.
Quand soudainement, arrivant de nulle part la famille Zappor et une poigné d'officiers intervinrent. Très vite Sans vies incante un sortilège qui fait tomber le loup garou rachitique et la sorcière avec des espèces de sacs à ingrédients qu'elle avait autour du cou, ballotants en tout sens (cette dernière a alors bien faillit s'appeler therèse*)
(* Certains sort du culte de balawan nécessite une conversion immédiate sous le nom de baptême de Thérèse)
Mais au dernier moment, le canin rachitique se mit a hurler "sauver l'amour" et se retrouva dans un hamac. La sorcière quand a elle invoqua une gigantesque bulle de stase qui renversa les 1er rangs des armées a l'exception de deux géants qui semblaient protégés par une force surnaturelle.
Y tombant comme dans un lac, les deux magiciens durent faire de gros effort pour sortir de cette mélasse d'air épaissie. C'est alors que le squelette réitéra son attaque d'annihilation éthérique directement sur les femmes Zappor. Sans vies sembla se dédoubler et s'interposa alors entre le sort lancé et sa fille, qu'elle réussit à sauver au prix de sa propre vie...
Fou de rage le Zapor chargea avec ses chevaliers qui furent tous accueillis par des boules de feu infernales qui pleuvaient des mains de la sorcière des sphères.
Le loup rendit alors fou un homme d'arme tandis que la sorcière décimait à coups de projectiles magiques ceux qui ne fuyaient pas. Derrière eux l'immense dôme de la bulle de stase buvait les énergies de toutes sortes, et les deux armées ralentissaient le pas devant ce feu d'artifice de magie bien trop proche à leur goût.
Aveuglé par tant de lumière je vit cependant les armées entrer en contact. C'est alors que la sorcière des sphères en incanta une d'un violet malsain, boule d'acide en lévitation qui alla, inéluctablement s'écraser sur les combattants, creusant un terrible chenal ou la mort qui ronge attaquait jusqu'aux armures. Quand la sphère éclata les vapeurs acides désordonnèrent les troupes coalisées, laissant le champ libre aux irviniens pour longer le fleuve. J'aperçus même un homme âgé probablement perdu dans cette bataille s'enfuir prestement sur un cheval, sa cape a moitié rongée par l'ire acide de la sorcière aux sphères.
Coecillia Zappor partiellement remise se jeta alors dans la bataille telle une bourrasque vaporeuse. Les coups et les sorts semblant la traverser. Mais alors le loup sortit d'on ne sait où, et à l'aide d'un puissant objet magique, prit le contrôle de la brume qu'était devenu coecillia. Il l'emprisonna alors, tel un mauvais génie dans une flasque tout en hurlant "dieux que c'est beau". Tout le flanc gauche des troupes coalisées s'effondra et la sorcière repris alors son vol.

Minuit passé près du pont.
Coincé dans cette sale guerre j'espère bien que Fibuline s'étrangle avec l'os de son diner ! Tss toujours les mêmes… Bon les irviniens sont partis et les coalisés n'avaient rien vu jusqu'ici.
Mais cette fois c'est fini, la créature de noirceur s'avança et incanta d'une voie si basse qu'elle fit vibrer mes jambières. Des disputes ou des bagarres éclatèrent alors. Mais le clerc Azkadir calma tout cela.
Ils contre-attaquèrent alors, avec en tête le géant Amarilla portant des troncs pour construire un nouveau pont.
Couvert par les quelques rangers royaux l'affreux démoniste nécromant tentât de rejoindre la forêt mais le clerc Azkadir lui lança un sortilège qui sembla le faire atrocement souffrir. Je me suit renseigné depuis et je sais qu'il s'agit de la prison de lumière. Tout être utilisant la magie diabolique est choqué et s'il tente de sortir de cette prison, il perd tout pouvoir et généralement la vie. Mais le rusé affreux ne perdit pas connaissance ! Il était donc sa propre source de pouvoir. Je n'avais donc pas rêvé c'était bel est bien des cornes que j'avais entrevues !!!
Il sortit donc et dupa le clerc en utilisant un "simple" bâtonnet à boule de feu. Amarilla en fit les frais et Azkadir ne dût qu'à ses pouvoirs de ne pas périr.
Là je fut contraint de me mette à l'abris car les troncs enflammés avaient déclanché des incendies. Je ne vit nulle par le diable. Mais Azkadir l'a cherché durant des heures, perdant un temps précieux. Il traversa ensuite, et en non militaire mis ses hommes sur une longue colonne.
Bientôt une prodigieuse sphère d'acide élargie considérablement le chemin et décima littéralement la troupe, la confusion qui s'ensuit fut telle que les hommes affolés coururent et se perdirent dans le bocage. Sans les pouvoirs de cohésion de Ako Toya il fut impossible de les rassembler.

L'horrible squelette tenta de descendre de son arbre mais ce reliquat d'humain me confondit avec une branche et s'empêtra les côtes. Je perdis un temps considérable a l'aider sans qu'il ne me voit. Foie de Fibuline, Je réclamerai à Métrathon un abonnement à toutes les boulangeries de la ville pour conduite héroïque !
J'eus juste le temps d'apercevoir le squelette se dépêcher de dépouiller les corps, tandis que dans un cris Coecilia réapparaissait. Des gardes survivants de son clan se jetèrent à son secours mais resurgit alors le fou qui protégea l'homme bête. Celui-ci ne perdit pas de temps, il en appela encore une fois à son dieu impie et se mie de nouveau a glapir "je suis fouuu" la pauvre Coecillia ôta alors ses vêtements.
Bizarrement l'homme bête se mit d'abord à appeler son comparse bien trop occupé à dépouiller les cadavres de tous bords. Il en appela à son fou. Il commença alors à forniquer frénétiquement. Mais le fou s'éloignant il semblas se dépêcher et finit dans un couinement. Il tenta par la suite d'appeler deux keisseulois mais ceux-ci ne comprirent pas. Il abandonna alors avec regrets la pauvre fille qui s'enfuit bientôt dans un état second. La bataille était terminée mais je préférais attendre le lever du jour. C'est alors que j'aperçus ce vieux nain.

Le petit matin près de Sembaris :
Quand enfin je rejoignais au petit matin les abords de Sembaris, tout était fini. J'aidais Fibuline à descendre de son arbre, faut vraiment être folle pour grimper si haut alors qu'on est si petite, interrogeant les témoins nous commençâmes à reconstituer les évènement militaires


A. Le corps expéditionnaire irvinien attaque massivement au centre du dispositif, une petite diversion est faite au sud et le gros des alliers contourne les coalisé au nord. Afin de couvrir ces manœuvres tous les magiciens d'irvin et leur alliers font péter un véritable feu d'artifice.
Pendant ce temps les réserve de l'aile gauche des coalisés sont retenu par frédémonde

B. Divisé, partiellement sans chef, surclassé au niveau magie, pris a rêver, le dispositif coalisé éclate au centre, c'est au mieux une retraite au pire une débandade.
L'aile gauche irvinienne rejoint le gros des troupes et contient les secours coalisé, tandis que l'aile gauche coalisé est littéralement débandée.

C. & D Il ne reste plus qu'a passer en bon ordre tout en contenant la contre attaque coalisée. Les sembarite soutiennent cette manœuvre.

Cette victoire s'appuit sur 3 action clef.
• L'aile gauche irvinienne a été disponible alors que celle des coalisé a été cloué pendant 3 heures (replis discret + intervention de fredemonde)
Bonnus le géant Amarilla a périt dans l'affaire et le clerc Azkadir a perdu un temps précieux a chercher, en bon expurgateur, après fédémonde.
Par la suite la panique qui a résulté d'un tir de sphère d'acide sur la colone en marche a complètement anéanti au niveau opérationel cette aile.
• La mort ou la mise hords combat des zapor (par thaidrah et Diviprimi le squelette) a considérablment affaiblit le disposotif, les zapor avait une chaîne de commandement bien distincte. On peut d'ailleur regretter que rien n'ai été fait pour envenimer ceci.
• La confusion qui a résulté au sud est largement imputable a la mise sous pression des ces troupes et au fantastique duel de magie qui a notablement ralenti leur action.
Enfin et surtout la neutralisation d'un des plus puissant mage de la coalition a été décisive.

CONSEQUENCES
1) Les pertes irviniennes on été compensé par le fait les survivant on tous été soigné dans les murs de sembaris. La discipline et la médecine de terrain irviniene ont été décisives.
2) Les forces irvinienne dans sembaris empêcherons sa prise a court et moyen terme.
3) Le géant Amarilla a été ressuscité par Thoral de solen. Ce dernier a joint ses forces à celle de la coalition. Ce dernier a rendu public le fait qu'un être diabolique s'est joint aux irviniens.
4) Fidélio le xhult pense avoir été piége par une agent des services secret irviniens qui l'aurait vampé.
5) Coecillia zapor, a mis la tête du loup garou 1000PP vif. Bien qu'elle soit dorénavant la seule héritière du clan on ne sait pas où elle est. Ses troupes restent néanmoins dans la région.
6) Le culte de balawan est désormais actif de 4 membres dans ce continent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La guerre IRVIN / PR   Aujourd'hui à 16:50

Revenir en haut Aller en bas
 
La guerre IRVIN / PR
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» Histoire de la guerre : Les armes
» Chef de Guerre sur Cannon Io... euh... moto
» Histoire de la guerre : La Marine
» Prochaine etape de la "guerre au terrorisme", le Pakistan?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de Monde :: Monde :: Les Chroniques de Monde :: Archives :: A GARDER 1 Tri provisoire-
Sauter vers: