Le forum de Monde

Forum dédié à ce qui se passe dans le monde virtuel appelé Monde
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Roi d'Irvin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MJ
Admin


Nombre de messages : 5163
Age : 45
Date d'inscription : 03/09/2007

MessageSujet: Le Roi d'Irvin   Mar 4 Sep 2007 - 14:08

François de
Château Brasjacques
Koenig de Leskeline
Dit FRAN 1er Roi d'irvin & Baron de Trois ponts.
Connu aussi sous le nom de Fran l'étincelant (rare) ; Bjornkoeln (=petit chien, surnom affectueux chez certain norsk) ou plus souvent :

Koenig le Tyran d'irvin ; Fran le conquérant (ou l'envahisseur) ; François l'usurpateur ; Fran de cunondéie ; Le boucher de cordova (ou de nato)

Ou + récemment :
Ter-gôht-lèndyn (=le prince vert, dans le sens de seigneur du mal vert en elfe) ou plus simplement Ton-gôht (=seigneur du mal)

Son profil orne la plupart des couronnes (PO) irviniene
Fran est adulé en Irvin ou il a épousé 9 femmes dont livyanne la fille du précédent roi et Anne de Salys héritière du compté de salys.

Guerrier exceptionnel (For, Agi, Dex > 110) il a également entamé avec succès des études de magie ce qui n'arrange pas son surnom de roi sorcier. Il développe l'académie royale de magie d'irvin.


Dernière édition par le Mar 4 Sep 2007 - 17:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ
Admin


Nombre de messages : 5163
Age : 45
Date d'inscription : 03/09/2007

MessageSujet: Re: Le Roi d'Irvin   Mar 4 Sep 2007 - 14:47

Dans le sud l'endogamie et la polygamie est de mise.
Le roi ne fait pas exemption.
Il a eu 9 femmes et au moins 2 d'entre elles ont eu d'autres maris.
Evidemment pas forcément en même temps ! Mais les lois du sud sont très laxistes en la matière et permettent des relations intermittentes.

Toujours est-il qu'il y a 9 reines : Anne, Andra, Claire, Cilde, Lyvianne, Caminella, Alliette, Claire, Cilde.
Lyvianne est la reine en titre. Fran n'est d'ailleurs qu'associé au trône.

Certaines reines sont très connues :
Caminella une ex prostituée du port de m'ssys est révérée comme une sainte.
D'autres sont quasiment inconnues. Il en est dont on ne connait que la race non humaine. (andra est une elfe)

Avec toutes ces femmes il a eu 21 enfants reconnus ( Il a eu au moins 2 enfants naturels) : AN-LIAM, Abilène, Axxel - osmond, CIDE, dieudonné, Dale-irvin, Elama-noce, eldara, epsoann, Espéranza,
Eyman -opam, Gadrila, GYSLIN LOTT, HAURIS Nola, Japre-ugem, LYVIAND Koenig, Natrilla, Odass-jihd, Ruxo-kress, Shamar-tho, Trymgriid, uthario kirr
LYVIAND Koenig est le prince héritier en titre.

Certaines avec le temps se sont éloignées du roi. Cela est bien sur du ressort privé mais bon, les têtes couronnées sont comme ailleurs très prisées des gazettes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ
Admin


Nombre de messages : 5163
Age : 45
Date d'inscription : 03/09/2007

MessageSujet: Re: Le Roi d'Irvin   Mar 4 Sep 2007 - 14:55

Fran a durant son accession au trône eu de nombreux compagnons.
Certains ont eu des postes a responsabilités, d'autres non.

Guerdala, franc catalin, capitaine de la garde personelle.
Zendor, Irvinien, recteur de l'académie royale de magie.
Azagal, franc catalin, Colonel de l'armée
? , cunondéen, Baron dans sa patrie.
A. Washrog, Elfe vert, Maréchal noir, DECEDE
E. Strudivar, PR prêtresse de boulder, DECEDE
Lupus, Ambroisien, cartographe royal, DECEDE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ
Admin


Nombre de messages : 5163
Age : 45
Date d'inscription : 03/09/2007

MessageSujet: Fran le roi d'irvin   Mar 4 Sep 2007 - 19:00

Le règne du Roi Fran De Lesquilin

La 1ère apparition de Fran en IRVIN eu lieue, en l’année du moineau vert, vers le 4ème lunaire d’été. Prêchant la fin du monde par un dénommé Gérald, grand bibliothécaire de Xuolthan, il ne fut pas entendu par la haute cour d’Irvin.
La princesse Lyvianne Irvin, fille d’Irvin III, tomba éperdument amoureuse de ce bel étranger venu de Cunondéie par delà les montagnes.
Grâce à un antique texte de loi, il échappa de peu à l’arrestation, et rencontrant le vieux roi Irvin, celui-ci le soutint et à défaut lui conseilla la fuite.
Devant s’exiler, et poursuivi par la colère des prétendants LUKAS et KONSTANTIN, ils échouèrent sur les rivages d’une île maudite dont tous les marins se méfiaient. Fran la baptisa "Terre". Il défit les terribles bêtes ailées qui persécutaient la population. Après y avoir passé la saison des tempêtes, il décida d’y rester. En fait, ce seul fait lui sauva la vie car les commandants LUKAS n’eurent jamais l’idée que l’on puisse se cacher sur cette île démoniaque.
Il s’entoura de quelques fidèles et de là, mena quelques raids sur les îles et pays bordant le golfe irvinien.
Il se fit entre autre, durant le clément automne qui baigne les terres du golfe, des amis avec le fier peuple Magyar de la secte matrie.
En l’année du Rock vert, après un audacieux coup de main, il renversa un despote des petits royaumes du sud surnommé l’Empereur. L’empire, bien vite rebaptisé Baronnie de 3 ponts, était situé à l’est du vieux mont, sur les marches de Xuohlt. Profitant du printemps et de l’afflux annuel des aventuriers, il devint un des seigneur des petits royaumes.
Après 1 an, il reprit en main les terres du roi ALDEGOR qui, pour une raison inconnue, disparut.
Pendant ce temps la guerre civile éclate en IRVIN. Lukas et Konstantin déchirent le pays. Bien que tenant plus de 70% des terres, les Konstantin sont rapidement débordés et de nombreux domaines sont même occupés.
Un jeune marchand de l’extrême sud Gérart Topoman profitera de cette légère interruption des échanges nord/sud pour faire d’audacieux voyages aux long cours entre les lointains pays du nord et Provincia... on en reparlera plus tard.
La 1ère femme de Koenig, une dame de la noblesse du nord, mourut en couche, lui laissant un enfant mâle Anliam.
C’est vers cette époque qu’eut lieu également la grande migration des nordiques (ou têtes rouges ou semeurs de mort). Impressionnés par sa grande force et manipulés par son esprit, ils s’allièrent à lui.
Bax fut à cette époque conquise et pillée par les nordiques. Le Roi Fran fut aperçu lors du partage des richesses ; on l’aurait vu embarquer une cuisine, ce détail prouve à lui seul que cette histoire est aussi peut crédible que la présence de nains dans le mont solitaire* qui est notoirement désert depuis qu’il s’est écroulé*.

Maintenant à la tête d’une force non négligeable, il réfléchit tout l’hiver et finalement débarque à Kordova en été avec les nordiques qui pillent et brûlent partiellement la ville. La surprise est totale et un vent de folie souffle dans toutes les chancelleries. Le roi Attaman de Limanic fait même lever son ban dans la crainte d’un éventuel débordement devant la situation apocalyptique qui lui est présentée (100 000 nordiques rasant Kordova, frontalière de Limanic).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ
Admin


Nombre de messages : 5163
Age : 45
Date d'inscription : 03/09/2007

MessageSujet: Re: Le Roi d'Irvin   Mar 4 Sep 2007 - 19:01

Maintenant connu comme étant Koenig de Lesquilin, le boucher de Kordova, il pousse plus qu’il ne bat les troupes désunies des irviniens. Dans le même temps, des nouvelles de la guerre contre GERALD font état du fait que le grand royaume d’Heidel a perdu une bataille rangée pour la 1ère fois de son histoire et que Ambrois est pour ainsi dire occupée. Cette fois-ci ce n’est pas plus un petit duché du nord, mais 2 grands royaumes qui vacillent. Aussi quand les Lukas apprennent qu’en fait Xuolth elle-même est assiégée depuis plusieurs lunaires, ils tombent des nues.

Une rencontre secrète Lukas / Konstantin est même organisée à Sénégondzia en vue d’une éventuelle alliance. Mais aucun accord n’en ressort. Les services de Nato, cité-état rivale de toujours interviennent, écartent leurs homologues de 2 ou 3 factions locales (dont les agents d’Attaman) font miroiter aux Konstantin une alliance maritime. Ces derniers estiment donc pouvoir encore gagner : il suffit de bloquer Koenig sur la route d’Irvin. Les Lukas, eux, commencent sérieusement à souffrir de la guerre, les puissantes familles rivales du sud ne perdant pas une seule occasion de leur rappeler leur puissance. Des divergences commencent à poindre. Il faut une fin rapide à cette guerre, des négociations sont donc commencées avec toutes les parties y compris Koenig.

Dans l’indifférence générale (personne n’y croit), la nouvelle de la destruction de Xuolthan et plus encore (insignifiante) la mort de Gérald le vert arrive dans les petits royaumes du sud.
A cette époque naquit le 2nd fils de Fran : Lyvian fils de la princesse Lyviane, fait capital pour le roi IRVIN.
Peu habituées aux techniques de guérilla et effrayées par les ravages insensés des nordiques, qui ignorent le concept même de guerre de conquête pour celui plus immédiat de pillage, les armées de Lukas sont débordées. Cependant les armées se regroupent et marchent sur l’irvinois. Une grande bataille est annoncée, des mercenaires affluent. Et elle n’a pas lieue : les adversaires se rallient à Koenig qui, bientôt, arrive tranquillement devant la capitale. Les quelques escarmouches ont quand même effrayé la population qui barricadent les vieilles murailles, qui ne protègent qu’une faible portion de la ville.

Mais un royaume ne saurait se soumettre ainsi, une entrevue mi-officielle, mi-officieuse est organisée, afin d’en mettre plein la vue à ce barbare ; finalement le vieux roi reconnaît le mariage de Lyvianne. Cette dernière est donc (rapidement) intronisée reine et son 1er acte est d’associer son époux au trône. Les différentes rencontres qui ont alors lieues tournent toutes à l’avantage de Koenig qui insiste beaucoup pour qu’on l’appelle Fran de Lesquilin.
Ce dernier ne remet pas en cause l’administration précédente et reconduit presque tout le haut conseil. Le vieux roi plane d’ailleurs toujours sur la chambre haute et l’on dit qu’il serait le 1er conseiller du couple royal.

Par contre, Fran remanie profondément l’armée irvinienne, et certaines innovations paraissent si surprenantes ou hérétiques qu’elles ne sont pas appliquées. 2 maréchaux sont nommés et ne rendent de compte qu’au roi ( Edrakélis) et Doryles comme général.
Mais la principale mise en place est invisible : elle concerne la création d’une police secrète ou d’un groupe d’espions paramilitaire. Même aujourd’hui il est difficile d’en connaître la nature. Les seules informations viennent des diatribes des ennemis qui parlent de groupes d’assassins, de voleurs, voire de nécromants, de démonologues, d’empoisonneurs, et même de prostituées. Seul un nom transparaît : celui du dernier maréchal : Washrog, elfe atypique de sombre nature.

Avec le roi, il monta ce ministère occulte (quel qu’il soit). Le fait qu’il était connu à Sénégondzia a été depuis confirmé et n’est pas pour éclaircir l’aura du maréchal noir. La légende lui accorde même la mort d’un dragon multicolore propriété de l’arlequin.*
A noter qu’une nouvelle étoile rouge vit le jour et qu’une grande effervescence eu lieue parmi les elfes car la prophétie d’un messie divin se réalisa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ
Admin


Nombre de messages : 5163
Age : 45
Date d'inscription : 03/09/2007

MessageSujet: Re: Le Roi d'Irvin   Mar 4 Sep 2007 - 19:02

Irvin avait de tout temps été fière de sa grande Tour-aux-mages, véritable antichambre de Xuolth et de Xuolthan, mais c’est bien une véritable académie de magie qui est mise en place. A ce propos, le fait que Xuolth l’ai non seulement accepté mais même encouragé prouve des relations avec le plus haut cénacle de la grande ville de magie. Un recteur fut nommé en la personne de Zendorus Maximus, bras de Luciférion*, personnage singulier mais qui fédéra plus qu’il ne commanda les magiciens irvinois plus qu’heureux de cette initiative royale.

Irvin a de tout temps fait appel aux aventuriers, Irvin a de tout temps été une zone de stabilité, un refuge pour ceux-ci, mais relativement excentrée des petits royaumes du sud.
Hors voilà que non seulement Irvin se dote d’un roi guerrier, évènement inédit depuis 3 ou 4 générations, mais ce roi possède des territoires dans ces même royaumes du sud !

Ajoutons à cela une expansion jusqu’aux marges du désert, une armée réorganisée…Et un commerce sur le retour. Aussi très vite Nato engagea les hostilités. Hostilités, qui après une très courte bataille navale, se retournèrent contre elle. Koenig lâcha ses chiens nordiques sur la cité. Bien qu’il soutint ne jamais l’avoir ordonné et qu’ils avaient agis seuls, ils mirent à sac et incendièrent la cité en son nom. A un tel point, qu’aujourd’hui encore elle n’est plus que l’ombre d’elle-même.

Ce crime fut si affreux que les propres divinités nordiques vinrent châtier les meurtriers mettant un terme aux forces armées nordiques. Ceux qui restèrent devinrent de paisibles colons sur le grand cap face à irvin et dans quelques petites îles.
Mais le remède fut pire que le mal. Effrayés et à peine poussés par Attaman et une bonne partie des voisins de la Baronnie de 3 ponts, certains petits royaumes et surtout Limanic, déclarent la guerre à Irvin. Guerre larvée dans un 1er temps, où il semble que Attaman ait marqué certains points. La rumeur commença alors à filtrer que Koenig serait en fait un puissant magicien du nord, bien décidé à s’imposer comme roi sorcier banni par ces pairs. Il aurait entre autre le pouvoir de s’emparer accessoirement des âmes et pratiquement de la volonté de quiconque. Ces rumeurs tenaces ont peut-être un fond de vérité car certains de ces compagnons de la Baronnie de 3 ponts furent témoins que la liche du célèbre nécro-démonologue atlante Maligris lui aurait fait un don avant de quitter notre plan.

D’autre part à Sénégondzia, Janaël le nouveau lord gouverneur, indiquait clairement que la cité resterait indépendante face à Irvin.
Irvin passa alors à la contre offensive et nombreux furent les témoins que les réformes militaires du roi, bien que bizarres, étaient efficaces. Bientôt Limanic fut réduit à un protectorat mais Attaman prit la fuite, et après un crochet à Sénégondzia, trouva asile politique dans certains petits royaumes.
Les tensions économiques montèrent d’un cran quand la nouvelle qu’une compagnie marchande XIANG rompait un isolement séculaire et concurrençait les princes marchands.

Sur ce l’hiver tomba, avec sa chape habituelle. Très vite, certains petits seigneurs tentèrent de repousser les limites du domaine privé du roi mais furent rapidement repoussés, si tant est qu’il avança. Une politique de blocus fut alors tentée mais rapidement elle s’avèrera inapplicable, aucun marchand n’osant aller à l’encontre des puissants Lukas.

En été de l’année du loup survint alors un nouveau coup de tonnerre : les portes millénaires de Maâal s’étaient de nouveau ouvertes et les légions infernales se déversaient de nouveau sur la terre. Pire encore, l’alliance pourpre rejoignit les cornus, et bientôt surgirent de terrifiantes et immondes choses. Descendant le nord, il fut levé une nouvelle grande croisade.
La rumeur de la mort de Janaël assassiné par le maréchal noir fut démentie quand ce dernier annonça sa mort. Ce fut même, a contrario, certains milieux qui produisirent le cadavre dudit maréchal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ
Admin


Nombre de messages : 5163
Age : 45
Date d'inscription : 03/09/2007

MessageSujet: Re: Le Roi d'Irvin   Mar 4 Sep 2007 - 19:04

Les choses commencèrent alors à s’emballer quand les nouvelles de la chute d’Andrinople* face aux xiang, de la neutralité naine face à Maâal et celle d’Irvin refusant le passage de la croisade sur son sol arrivèrent. On ressortit de vieilles rancœurs nord/sud, elfe/naine et on en découvrit d’autres comme xiang/empire*.

Rapidement le grand sud ignora les problèmes du nord et appela à l’aide contre le péril xiang, péril que le grand nord ignora, trop occupé à lancer son appel à la grande croisade.
Les affrontements dans les petits royaumes du sud et Maâal prirent une très mauvaise tournure, les nuées diaboliques semblant marcher jour et nuit et ne jamais s’arrêter. Toutes les cités, villes, bourgs, villages étaient systématiquement détruits. Rapidement une marée de réfugiés engorgea les petites routes, submergea les bateaux et vint buter contre les frontières closes d’Irvin. Sombre période pour notre pays que celle-ci. Heureusement, la nouvelle de l’arrivée du corps principal de la croisade venue du nord, menée par le prince d’Heidel redonna du baume au cœur.

Mort ! le prince est mort ! Une embuscade ne laissa aucun survivant. Des rumeurs sournoises accusèrent alors personnellement le roi d’Irvin. Ce dernier aurait en fait assassiné son propre maréchal pour que cela ne s’ébruite pas… Stupeur et haine, Heidel déclara la guerre à Irvin et les grandes religions exhortèrent les sujets irvinois à se révolter. Bizarrement il n’y eut que peu de désordres mais grande était la tension. Un prince marchand nouveau venu de la grande famille Attraxess proposa son soutien économique à irvin, son nom était Gérart Topoman.
Bientôt la mort du vieux roi d’Heidel fut à son tour annoncée : la reine mère prit alors la régence. Et nomma chef de la croisade le grand vieux et sage connétable du royaume

La chute de Xuolthir, terrassée par les dieux xiang durant la saison des tempêtes, passa comme un feu de paille. Nombreux furent ceux qui crurent la fin du monde arrivée. Les grandes familles de princes marchands s’unirent alors. Mais bien que la résistance fut opiniâtre et les victoires nombreuses, c’était un raz de marée jaune qu’il fallait endiguer. Le chef XIANG ennemi se présenta alors comme étant un être divin venu sur cette terre anéantir le peuple humain. En réponse, les princes marchands mirent sa tête au prix astronomique de 1 000 000 de PP.

Le grand connétable d’Heidel prit le commandement de la croisade et scinda ses forces en deux, le plus important était de tenter de stopper l’avancée de Maâal, l’autre, de déposer Koenig, roi en qui les troupes du duché du fleuve bleu reconnurent François de Castelbrajac l’un des généraux noir de Gérald le vert, responsable de la chute de Syrtis et de la mort de leur duc bien aimé.
La croisade sud, démantibulée par les coups de boutoir de Maâal, fut proprement dispersée par de nombreuses traîtrises et attaques sournoises. De bizarres maladies et empoisonnements eurent lieu et pour couronner le tout, les nains des montagnes revendiquèrent le comté de la porte* et toutes les terres bordant leur domaine. Les croisés Réfugiés en Sembaris se firent assiéger.

Pressés de leur porter secours, le grand connétable alla à marche forcée sur Irvin, mais brusquement un traité eu lieu entre lui et Irvin alors que pourtant les deux armées se combataient (2 grosses batailles dont une avec keissel gagnée par fran plusieur duc fait prisonnier ils on craint un massacre) . Fran de Lesquilin dit alors que son armée n’était pas en marche pour combattre ses frères du nord mais bien pour les aider.

La chute de Sembaris et la mort de ses défenseurs força alors le connétable à opérer une retraite afin d établir une ligne de défense si vaste que même Maâal sembla hésiter à l’attaquer sérieusement.
Comme les batailles dans le sud avait rempli tout l’automne, il y eu de nombreux morts cet hiver-là. Dans le grand sud, la ligne de défense des comtes tenait bon. Une évacuation du comté de la porte et la levée de nombreuses armées dans toute la Provincia et l’appui des furieux de Franche Cataline avait stoppé net l’avancée ennemie. La guerre commença irrésistiblement à se porter sur la mer. De chaque côté on construisit de grandes flottes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ
Admin


Nombre de messages : 5163
Age : 45
Date d'inscription : 03/09/2007

MessageSujet: Re: Le Roi d'Irvin   Mar 4 Sep 2007 - 19:05

Au 2nd lunaire de printemps de l’année de la lune, une armée d’irviniens, commandée par le roi en personne vint reprendre et défendit la cité de Sembaris, qui bientôt put accueillir la IVème croisade. Maâal sembla alors payer sa précipitation de l’année passée, aucune défense n’avait été dressée, les villes dévastées ne pouvaient soutenir son armée. Mais sa puissance était encore grande et c’est en bon ordre mais sûrement qu’il recula. Le grand connétable remercia alors IRVIN. Certains évoquent à cette époque la mise en disgrâce du maréchal noir mais n’était t-il pas déjà mort ?.

Gérart Topoman s’embarqua à la tête de quelques navires pour tenter de chercher l’aide du l’empire légendaire… Ce seul événement prouvait quel point les pensées étaient sombres dans le grand sud. C’est alors qu’en plein été, un bouleversement sans nom eu lieu, une terrible secousse au sens propre du terme qui n’épargna aucun recoin du monde. Maâal avait disparu et avec lui toute une partie des terres. Fleuves, prairies, villes et même les montagnes avaient été volées…à la place rien.. de la roche vierge, les eaux s’engouffrèrent dans ce qui était autrefois de petites vallées l’ennemi avait fuit dans le ciel. Une nouvelle lune était visible et elle était noire…

Dans le sud, la guerre se poursuivait, mais si chaque navire des comtés valait 5 navires Xiang ces derniers était 10 fois plus nombreux. Aussi, lentement mais implacablement, les ports étaient menacés puis enlevés. Les Franches Catalines furent bientôt mises à genoux, le seigneur Xiang se changeant en grand dragon d’or dans les batailles.
La rumeurs alors d’un pacte de non agression entre Heidel et le peuple Xiang arriva alors. Et des ambassadeurs extraordinaires furent alors envoyés en heidel avant l’hiver.

Un accord fut alors trouvé et une alliance scellée. C’est alors que reparut Gérart Topoman qui dit ne pas avoir trouvé l’empire qui semblait ne jamais avoir existé ,mais qu’un peuple très lointain était prêt à aider le grand sud. La mort de la reine mère d’Heidel plongea le royaume dans l’affliction et comme les malheurs n’arrivent jamais seuls, il y eu de nombreux morts dans ce qui semble être une purge, de nombreux nobles en accusant d’autres d’avoir empoisonné la reine.

FRAN, conformément au traité fait durant la croisade déclara sa neutralité dans cette affaire et enjoignit ses marchands de ne pas prendre parti pour l’un des camps.

Dans le même temps il entreprit un rapprochement avec le duché du fleuve bleu afin de faire valoir les droits de son fils Anliam en tant que seigneur de Salis. S’ensuivit alors une polémique sur le fait que la famille de feu la princesse Anne avait collaboré avec Gérald. Polémique qui fut saupoudrée d’horreur quand une rumeur fit savoir qu’elle avait été ramenée des morts par des pratiques nécromantiques*.

Dans le sud, le front XIANG avait été une fois de plus stabilisé mais il se rapprochait de plus en plus de Néfertossi, véritable mégalopole et cœur du grand sud.
Irvin, grâce entre autre au mystérieux peuple, prit des position dans l’ ILUNIS tandis qu’une timide colonisation commençait dans la MEDIALUNA par les plus aventureux (ou les plus fou).
Malgré la guerre, cette prise de position ne passa pas inaperçue, et déclencha la fureur des nains des montagnes qui avait entre-temps du ré-abandonner leurs conquêtes. Par contre, le bienveillant silence des comtes prouvent à lui seul que notre roi avait su négocier un partage de ces zones, où disait t-on, les gisements d’or et d’argent abondaient.

De grandes réjouissances eurent lieux pour la naissance du second fils de Lyvianne, les irvinois plus que jamais louant leur roi guerrier qui avait doublé le double et étendu Irvin bien au delà de ces anciennes limites. C’est à ma connaissance la 1ère fois que le peuple Irvinien prenait conscience nationalement depuis l’époque glorieuse des 1 ers IRVINS. La fête fut un peu gâchée par la disgrâce physique du prince cadet, mais la naissance de triplets par une autre reine, à peine un lunaire plus tard la relança allègrement. Le dernier maréchal d’Irvin allant même jusqu’à dire avec un jeune capitaine de guerre que bientôt tout le royaume serrait peuplé par la descendance royale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ
Admin


Nombre de messages : 5163
Age : 45
Date d'inscription : 03/09/2007

MessageSujet: Re: Le Roi d'Irvin   Mar 4 Sep 2007 - 19:07

C’est aussi à cette époque que sous l’impulsion royale des contacts furent envoyés trouver les royaumes elfiques voisins : Le royaume caché et le royaume perché.

Après de dures négociations, il apparut que les elfes tenaient toujours rigueur aux hommes d’un contentieux vieux de 2000 ans…
L’empire légendaire aurait en effet, voici plus de 2 millénaires, envahi cette région à partir d’une base voisine. Les dieux elfiques auraient alors maudit cette région qui se serait alors désertifiée. Ces évènements ayant bien sûr été oubliés depuis longtemps par les hommes.

Ces terres étant réellement très dures, sont quasiment désertes (exception faîte de nomades qui se nomment les déserteurs).
Le roi déclara alors vouloir rendre ces terres aux elfes ce qui débloqua la situation. Rapidement les échanges diplomatiques s’accrurent et le roi ordonna fermement à son administration de les faire aboutir.

Quand enfin vint la nouvelle d’une grande victoire navale dans le sud : 2 grandes escadres xiang venait d’être anéanties coup sur coup par les alliés d’outre-mer bouillonnante. Puis grâce à un piège tendu grâce aux renseignements des agents de Sphinx*, l’armée xiang vint à subir un désastre et dû faire retraite sur les ruine de Xuolthir. Le seigneur dragon Xiang était en train de réorganiser son armée, qui semblait avoir atteint ses limites, quand il fut occis par d’audacieux aventuriers parmi lesquels on nomma des puissants grosbills. La machine de guerre Xiang se démonta alors d’elle-même, près de 3 chefs de guerres sur 5 s’ouvrant rituellement le ventre ou se faisant décapiter ou encore se jetant à corps perdu dans des batailles insensées. Les troupes restantes refluèrent sur Andrinople mais une part non négligeable resta sur place, refusant de rentrer chez eux. Epuisés, les comtes ne purent sur l’instant s’en occuper.

Par la suite les soldats Xiang vaincus restés sur place devinrent des brigands ou des chefs de guerre. Rejoints par d’autres chefs de guerre et rebuts de toutes les armées, ils formèrent les germes de la libre comté.

La création du royaume frère d’Irvin (royaume elfique) commença à prendre tournure, malgré des réticences, tous les édits royaux furent enregistrés et appliqués sans exception (fait déjà inédit depuis qq siècles). La malédiction fut levée (elle avait été révélée lors de la prophétie de la lune*) et les méthodes de terraformation qu’Irvin avait en sa possession, appliquées. L’investissement fit hurler certains conseillers.

La redécouverte de la route reliant en partie Irvin à Xuolth fit cependant sensation. Certains Lukas persiflèrent bien sûr que peu leur importait cette route à désensevelir qui menait vers une région désertique et une ville coquille. Mais les Konstantin, eux, firent remarquer que le nouveau traité permettait un passage sans limite vers l’est et le sud. Plus prosaïquement, le dernier maréchal fit remarquer qu’ainsi, on gagnerait pas mal de temps pour rejoindre la Baronnie de 3 ponts.

Une fois de plus, les petits royaumes du sud tentèrent de s’attaquer à cette dernière, mais s’en été fini de la belle union, profitant que ses châteaux étaient abandonnés, d’autres avanturiers les occupèrent bien vite. Je tiens de sources bien informées que ces aventuriers avaient été eux aussi bien renseignés par qq.

Les échanges allèrent croissant entre l’ex désert et Irvin, lorsqu’au printemps le désert n’absorba pas la fonte des neiges, une grande fête eu lieu, et plusieurs milliers d’elfes pérégrins venus de tout le sud y assistèrent. C’est peut-être durant cet événement que la rumeur que les dames blanches* aurait été condamnées pour hérésie se fit savoir.

Toujours est t-il que durant le lunaire qui suivit, un commando irvinien, aidé de quelques hauts elfes, délivra les dames blanches, qui apparemment était condamnées à se laisser mourir de faim. Cet événement fit un tel séisme chez les elfes, tel qu’on n’en n’avait pas vu depuis la création des elfes noirs. Ce fut un bouleversement si profond qu’aucun elfe des deux bords ne peut le voir en tant que tel.

Les choses auraient d’ailleurs pu s’envenimer si les dames blanches n’avaient gagné une mystérieuse retraite conseillant à leur partisan de ne pas envenimer les choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ
Admin


Nombre de messages : 5163
Age : 45
Date d'inscription : 03/09/2007

MessageSujet: Re: Le Roi d'Irvin   Mar 4 Sep 2007 - 19:07

Au résultat final les communautés elfiques du nord sont maintenant hostiles à IRVIN, les autres étant neutres à bienveillamment neutres. Notre commerce ne s’en porterait pas plus mal si ces elfes n’avaient une si grande influence sur les grands royaumes. Et ces derniers ont toujours certaines rancœurs contre nous suite aux événements de la dernière croisade.

Commença alors une prospère période de paix pour Irvin. Marquée seulement par les multiples anniversaires des femmes du roi et sa pléthorique descandance.
Cette paix fut cepandant interrompue quand dans l'année du moineau vert le roi lance une offensive sur la ville D'ix afin de se rapprocher de ses terres de la baronnie et de fermer la mer a floréal. Mais loin d'acceuillir les irviniens les Ixois se defendirent bec et ongles. A un tel point qu'un replis stratégique fut ordonné. Puis soudainement les dirigeants d'ix se rendirent a condition que leur cités gardes ses privilèges. Ils avouèrent par la suite avoir ainsi agit afin d'éviter des morts inutile.

Refroidit dans ces ardeurs militaire le roi fran se contenta désormais de micro conflits et de rectification de frontière avec floréal, nessus et sénégondzia avec qui un traité de non-agression fut signé. Durant ses années la police politique d'irvin fut accusée de nombreuses exaction mais toujours sans preuves.
Il fallut attendre l'année du moineau rouge pour que enfin relevé des ravage de la guerre de la lune noire pour que les petits royaumes tentent une offensive contre irvin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Roi d'Irvin   Aujourd'hui à 3:16

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Roi d'Irvin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Corruption et démocatie.
» (M/libre) Ashton Irwin - on est con, on est pote. ensemble on forme de la compote.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de Monde :: Monde :: Les Chroniques de Monde :: Archives :: A GARDER 1 Tri provisoire-
Sauter vers: