Le forum de Monde

Forum dédié à ce qui se passe dans le monde virtuel appelé Monde
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ouvrage : Les engins de guerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Steelo
Dragon


Nombre de messages : 631
Date d'inscription : 07/09/2007

MessageSujet: ouvrage : Les engins de guerre   Dim 18 Nov 2007 - 15:33

Les armes de guerre

LA PIERRIERE

La pierrière est une machine de jet permettant d'envoyer principalement des boulets de pierre sur l'adversaire.

C' est une machine mobile, montée sur roues. Elle permet ainsi de mieux être positionnée et d'être reculée en cas d'avarie.

La technique de jet reprend celle de l' arbalète, mais à grande échelle. Un arc monté sur la structure en bois donne la puissance à un bras dont l'extrémité contient le projectile.

Le bras est lâché brutalement grâce à son crochet de retenue qui est alors libéré.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

LE TREBUCHET

Engin d'attaque utilisé pour détruire les murailles et permettre l'assaut. Véritable arme de dissuasion, de nombreuses places fortes capitulent à sa simple vue.

Il faut plus de cent hommes pour manipuler une telle machine de guerre ... pour seulement 1 à 2 coups à l'heure. Les boulets peuvent aller jusqu'à 100 kg et être projetés à 200 mètres environ.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

LE BEFFROI

Le beffroi est une véritable tour roulante d'une hauteur proche de celle des remparts. Elle sert de moyen pour pénétrer par le haut des remparts ou seulement de protection pour les tireurs des attaquants.

Toujours fabriquée en bois, celles-ci sont souvent protégées par des peaux de bêtes humidifiées en quasi-permanence. Des archers et arbalétriers peuvent ainsi se rapprocher efficacement des défenseurs.

Les étages inférieurs servent de protection pour les sergents à pied, leur permettant ainsi de s'approcher en sécurité des murailles adverses.
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

LE MANGONNEAU

Puissante machine de jet fonctionnant avec un contre-poids, peut projeter des boulets ou des blocs de pierre, jusqu'à 100 kg à une distance d'environ 150 mètres.

12 servants sont nécessaires pour manipuler cet engin, pour une cadence de tir d'environ 1 à 2 coups à l'heure.


°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

LE BELIER

Poutre en bois à tête renforcée, maniée par plusieurs hommes, poussée avec force et par à coups pour détruire les parties les plus fragiles des édifices. Il est souvent recouvert de peaux de bêtes fraîchement écorchées et soigneusement arrosées.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

LE CHAR POUSSANT

Les lourdes machines de guerre doivent généralement être montées sur le lieu du siège puis placées à une distance permettant de garantir une efficacité destructrice. Pour ce faire, les attaquants fabriquent souvent des chars à chevaux ou boeufs protégés par des peaux de bête humidifiées afin de pousser les engins de guerre.

Un ensemble de six chevaux poussent une structure en bois qui protège des flèches.

Un tel équipage peut pousser une arme telle qu'une pierrière ou un bélier, en un endroit stratégique pour la bataille ...

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

LE MANTELET

Le mantelet est une planche de bois (le plus souvent assemblée) évidée comme une archère et rendue facilement mobile par deux roues.

Cet outil permet aux archers de se rapprocher au maximum des fortifications protégées elles-mêmes par les tirs des archers défenseurs.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

LE TONNELON

Le tonnelon est une nacelle qui comporte un bras qui s’élève en hauteur. A l'extrémité de ce bras est installé une grosse plate-forme sur laquelle les archers se placent pour pouvoir tirer au-dessus des remparts.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

LA TOUR DE GUET

Plutôt réservée aux défenseurs, la tour de guet peut aussi être montée par les assiègeants afin de mieux contrôler les mouvements au sein du camp adverse.

Le matériau le plus souvent utilisé est bien entendu le bois, malgré son inflammabilité naturelle. Il faut donc trouver un compromis entre la distance minimale pour observer et la portée des flèches et autres projectiles.
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

LES HOURDS

Construction amovible en bois, installée en haut des remparts et en saillie sur eux. Des orifices dans le plancher et la paroi latérale donnent la faculté de tirer sur les assaillants situés en contrebas.

Ce type de protection permet notamment de réduire considérablement les angles morts, créés naturellement par les ouvertures des archères.

La réduction des angles morts est un élément stratégique dans la construction d'une place fortifiée. Sur le plan horizontal, les angles morts sont retrouvent définis par les zones dans lesquelles les tirs ne peuvent être effectués.

Le rôle des défenseurs est alors de réduire au minimum ces zones permettant aux attaquants de placer des machines et des équipe de sape.

Sur le plan vertical, les flanquements permettent de réduire considérablement le danger inhérant aux angles morts.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

COMBLER LES DOUVES

Les douves (fossé) protègent souvent les remparts des places fortes. Celles-ci peuvent être seulement creusées (douves sèches) et remplies d'eau. Les assaillants, pour pouvoir détruire les remparts, doivent souvent remplir les douves afin d'accéder aux murs et les fragiliser.

Lesdouves sèches, peuvent être comblées par toute sorte de matériau - bois, pierres, ... - et permet la mise en place d'un chemin d'accès temporaire, marqué par les planches. Il est ainsi plus facile d'atteindre les murs avec un bélier et de créer une brèche.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

L'ECHELLE

Il ne suffit pas de s'approcher des murailles des défenseurs, il faut surtout y pénétrer ...

Outre les tentatives d'entrer par les portes existantes (avec un bélier par exemple), et les techniques de sape, de nombreuses prises de place forte sont réalisée tout simplement par l'assaut en règle des murailles.

L'échelle reste alors un moyen - certes très pénalisant pour l'assaillant - de gravir les murs.

Ceux-ci généralement se voyaient projetés des détritus de toute sorte sur eux, au loin ou au pied des murailles ...

L'échelle, est au moins facilement transportable. Elle possède néanmoins le principal inconvénient de pouvoir se renverser rapidement, ce qui devient le plus souvent l'objectif des défenseurs face à ce type d'attaque.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
ouvrage : Les engins de guerre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» Histoire de la guerre : Les armes
» Chef de Guerre sur Cannon Io... euh... moto
» Histoire de la guerre : La Marine
» Prochaine etape de la "guerre au terrorisme", le Pakistan?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de Monde :: Monde :: Bibliothèque-
Sauter vers: