Le forum de Monde

Forum dédié à ce qui se passe dans le monde virtuel appelé Monde
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ouvrage : le magiorisme par Diviprimi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Steelo
Dragon


Nombre de messages : 631
Date d'inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Ouvrage : le magiorisme par Diviprimi   Jeu 8 Mai 2008 - 22:32

La retranscription de cet ouvrage est en cours de réalisation... Nous souhaitons votre indulgence et de la patience... Wink

Le Magiorisme : de l’hérésie à la réalité par Diviprimi de Germinal ; Squelette et rédemption

De la Magie au Magiorisme

Partie I : Explication de la magie pour les débutants
Partie II : Explications avancés pour les débutants


Chapitre 1 : explication du phénomène de la magie

1.1) Introduction
Avant d’entrer dans le vif du sujet nous allons parler du phénomène visible de la magie que sont les sortilèges. Dans un but didactique, nous ne traiterons pas des différents styles de magie mais d’un sort générique (Ex : produisant du feu). Un magicien est une personne capable de modifier son environnement grâce à un sortilège. D’où, comment le mage via le biais d’un sortilège, réussit-elle cette exploit ?...

1.2) Utilisation de la magie
Prenons pour l’exemple un morceau de bois. Si celui-ci se décompose, il en reste de la terre. On peut donc supposer qu’il possède une composante terre. Il absorbe de l’eau et de l’air. Il possède donc aussi les composantes eau et air. Sa capacité d’ignition indique qu’il possède aussi une composante feu en état de latence. On peut donc dire que le bois est un mélange des quatre éléments en proportion inégale. Par extension, toute la matière peut se définir par le pourcentage en Terre, Air, Eau et Feu. Par simplicité nous en parlerons en pourcentage ( 0 étant un état de latence). Certain de ces éléments pouvant tout simplement être inexistant dans certaines matières. Attention, l’eau n’est pas incompatible avec le feu, car l’eau peut se réchauffer comme se refroidir. Mais il est vrai que certains éléments sont incompatibles plutôt qu’ inexistants.
Un Mage (surtout les magioristes) ne doit en aucun cas refuser une idée ou une théorie sur le simple fait des superstitions d’autrui et de leur ignorance dans un domaine (Surtout quand un prêtre affirme quelque chose…)

Schéma un : Du pourcentage de la matière

( A venir, le scribe actuel n'est pas très au point de ce côté là Wink )



Mais le bois vit. Celui-ci, comme une bougie, se consume. Il en possède donc une certaine quantité et quand cette quantité est à zéro, il meurt. Mais certaines magies peuvent le modifier ou utiliser la mort comme type de magie. La mort est aussi quantifiable.

Schéma deux : Vie et mort.

( A venir, le scribe actuel n'est pas très au point de ce côté là Wink )


La matière vivante se déplace donc le long de cette axe. Mais la matière peut aussi avoir l’état de latence 0 correspondant à l’inanimé (pensez donc aux trolls avant de me dire que les cailloux ne peuvent vivre…).

Le souci étant que certains êtres peuvent penser et donc avoir un esprit (sauf dans le cas des elfes). Mais cela n’empêche pas un pur esprit d’être composé des quatre éléments. Dans ce cas, les éléments seront le coté spirituel plutôt que matériel. D’où le schéma Trois corrigé :

( A venir, le scribe actuel n'est pas très au point de ce côté là Wink )

Mais me direz-vous, certain être se compose à la fois de matière et d’un esprit. D’où, une création peut se composer à la fois des éléments matériel et spirituel.

Schéma quatre :
( A venir, le scribe actuel n'est pas très au point de ce côté là Wink )

1.3) Exemples
Un être humain possèderait une composante sur les quatre éléments, Vie, esprit et matière. Une liche serait mort, esprit et matière. Une sylve serait air, esprit et vie.

Schéma cinq :
( A venir, le scribe actuel n'est pas très au point de ce côté là Wink )


D’où, un sortilège agirait sur les différentes composantes afin de créer le résultat voulut par le mage. Un sort de boule de feu modifierait la composante feu du lanceur de sort (ou de l’air ambiant ou de…) pour la projeter. Mais déjà une foule de questions se soulève : Comment le mage crée le sort ? D’où tire-t-il l’énergie nécessaire ? ….Les schémas ci-dessous sont évidemment simplifiés. Avant de répondre à ces questions, nous allons revenir sur ces schémas dans la leçon deux du sorcier.


Les extraits suivants sont issus des manuels de magie de Xhuolt la Grande. Ce sont les versets officiels. Les notes de bas de pages proviennent de mes discussions avec les membres de chairs respectives et de leur avis sur la question.

Explication par le royaume d'essence :
Le bois est composé de minuscules vibrations qui crées des atomes (du commun du sud ατομος, atomos, « que l'on ne peut diviser »). Ces atomes ont tous leurs propriétés propres. Le bois n'est pas un corps pur, il est composé de nombreux atomes. Nous le savons depuis l'expérience d'Hexadiel l'hérétique qui réussi à décomposer l'eau en différents éléments puis à la recomposer. Il procédât par la suite pour l'air et a commencé pour le feu quand le tribunal de la haute inquisition le fit participer à sa propre expérience.

L'essence est une énergie, reliquat de la création de l'univers, une vibration clef déterminant la gamme de toutes les fréquences. En modulant l'essence on module les fréquences environnantes et par là les propriétés, physiques locales.
Néanmoins, il n'est pas besoin d'aller si loin. Manipuler l'essence requiert une grande dextérité.
Il suffit de faire circuler une grande quantité d'essence dans le bois. Cela va augmenter l'oscillation des atomes et par là provoquer un échauffement du bois jusqu'à qu'il s'enflamme.

Explication par le royaume d'occultisme :
Le bois se décompose, il en reste de la terre. On peut donc supposer qu’il possède une composante terre. Il absorbe de l’eau et de l’air. Il possède donc aussi les composantes eau et air. Sa capacité d’ignition indique qu’il possède aussi une composante feu en état de latence. On peut donc dire que le bois est un mélange des quatre éléments en proportion inégale.
Par extension, toute la matière peut se définir par le pourcentage en Terre, Air, Eau et Feu. Par simplicité nous en parlerons en pourcentage ( 0 étant un état de latence). Certain de ces éléments pouvant tous simplement être inexistant dans certaines matières. Attention, l’eau n’est pas incompatible avec le feu, car l’eau peut se réchauffer comme se refroidir. Mais il est vrai que certains éléments sont incompatibles plutôt qu’inexistant.
Mais le bois vit. Celui-ci, comme une bougie, se consume. Il en possède donc une certaine quantité et quand cette quantité est à zéro, il meurt. Mais certaines magies peuvent le modifier ou utiliser la mort comme type de magie. La mort est aussi quantifiable.
Il est par là possible par des sortilèges de modifier les quantités intrasèques des quatre éléments. Ces mots de pouvoirs reposent sur le fait que tout est connaissance. Le monde est régit par des sortilèges magiques. Il suffit d'altérer l'un d'eux pour changer la réalité. Si ce changement engendre une modification permanente alors la magie sera pérenne. Plus la modification est simple plus l'effet sera concret. Ici, il suffit d'augmenter la part de feu jusqu'à ce que le bois s'enflamme.
Il est possible de décrire tout ceci par des symboles et des plans. Ces derniers peuvent très bien remplacer les formules ou prolonger leur action (runes occultistes)

Explication par le royaume animiste :
Le bois existe parce que l'esprit du bois existe, mais il existe aussi de très nombreux esprits, certains sont grands comme le monde et d'autres si petit qu'on ne peut les voir. Les esprits ne vivent pas vraiment dans notre monde, mais dans celui des esprits (concept similaire à l'umbra). Quand un esprit grandit, mange ou est mangé son reflet dans le monde matériel est altéré.
Les esprits sont sensibles aux chants du chaman qui peut les séduire ou les contraindre par d'autres accords qu'il a avec d'autres esprits. Il va ainsi attirer l'esprit du feu et lui demander de dévorer celui du bois. Ainsi la branche va dans notre monde s'enflammer. Par la suite l'esprit du feu sera reconnaissant mais il nous faudra trouver un compromis avec l'esprit du bois en faisant une cérémonie. Tout est équilibre.

Explication par le royaume mentaliste :
L'univers est composé d'esprit ou de matière, l'un ne va pas sans l'autre, il est d'ailleurs possible de transformer l'un en l'autre. L'un attire l'autre ceci explique la vie.
Je pense donc je suis ; je suis donc mon esprit a prise sur la matière de mon propre corps. Mais si j'affûte et étend mon esprit, celui-ci peut contrôler d'autres matières et manipuler les esprits plus faibles.
Le bois est composé de petits tas de matière aggloméré entre eux du temps ou le bois était vivant. La matière vivante est plus facile ou difficile à manipuler selon que l'esprit qui l'habite résiste ou non au notre. La matière inerte elle, n'a que son inertie ou la résistance due à l'éloignement de notre esprit.
L'esprit peut alors frotter les petits tas entre-eux, ou pour les plus doué, susciter le feu de sa mémoire dans le bois.

Explication par le royaume Théurgiste :
Il existe une explication par religion. Mais en résumé un dieu a créé ou est venu habiter / diriger le monde. Il a son caractère (bon / méchant) et sa volonté organise/désorganise le monde.
Il concède des miracles à ses serviteurs. Il peut ainsi enflammer le bois afin de révéler sa toute puissance au monde.

Et le magiorisme ? :
Le magiorisme est un art dépendant. C'est-à-dire qu'il part du principe qu'un des royaumes est prépondérant mais qu'une force secondaire peu altérer ou influencer la règle générale.
L'explication générale est l'essence (voir plus haut). La force secondaire est le mentalisme. Le magiorisme pense que l'esprit n'a absolument aucun pouvoir sur la matière, sinon cela ferait belle lurette que les hommes seraient tous beaux et immortels.
Les essentialistes purs pensent que seule la manipulation physique, par des gestes précis peut altérer l'essence. Cela vient de leurs observations que des corps massifs (menhir, montagne, lieu) peuvent dévier l'essence et modifier sa concentration.
Le magioriste lui, pense que l'esprit peut aussi guider la manipulation, mais pas par une action mécanique ou télékinétique. Simplement par la réflexion et le calcul. De même qu'en sachant utiliser le levier en un point précis appelé point d'appui.
La pensée peut donc appréhender le monde, réfléchir à la façon dont il est organisé. Percevoir les subtilité vibratoire de ce dernier et donc obtenir de bien meilleur résultat en manipulant l'essence.
Ainsi le magioriste, va chercher a savoir, comment les atomes sont organisé au sein du bois et découvrir que certains sont plus propice à un échauffement que d'autre. Il va donc calculer une quantité précise d'essence et surtout l'injecter en des coordonnées précises.

Par la suite, les magioristes, ce sont demandé si la pensée n'avait finalement pas une certaine influence directe sur la vibration. Ils ont ainsi découvert que la pensée n'est jamais qu'un membre comme les autres mais situé sur un plan invisible. Sur ce plan l'essence circule bien évidemment aussi. Il s'agit du plan astral qui est contiguë au notre et en est séparé par le plan éthéré.


Dernière édition par Steelo le Dim 18 Mai 2008 - 20:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steelo
Dragon


Nombre de messages : 631
Date d'inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: Ouvrage : le magiorisme par Diviprimi   Dim 18 Mai 2008 - 20:52

La découverte du multivers, des univers parallèles a révolutionné le magiorisme. En effet cela voulait dire que de même qu'on pouvait altérer les propriétés du bois, pourquoi ne pas altérer les propriétés de l'univers. Localement bien sur.

Ainsi si l'esprit altère via l'essence du plan astral le point d'inflammation du bois (207° et l'amène a une valeur égale à la ° ambiante. Ainsi c'est le bois lui-même qui va s'enflammer.

1.1.Conclusion: Le magiorisme ne repose pas comme l'occultisme sur de la pseudo science ni sur des symboles. Il ne fait pas intervenir de soi-disant 'entités ' < ou > (esprits/dieux). Il repose sur la science. Pour le magioriste l'envers est matériel et il repose sur des règles clairement fixées. La science décrit ces règles appelées formules ou équations, ce qui permet au magicien d'altérer ces constantes.
L'univers possède cependant une très forte inertie, le changement est toujours local et temporaire, et cela consomme énormément d'essence. Comme la quantité de cette dernière est variable l'effet est lui aussi variable.
Ainsi, il ne raisonne pas en terme de déplacement mais de trou de vers, ou de pliements. Il ne pense pas en terme de portée mais de bulle de sub-espace. Il sait que ce qu'il perçoit n'est qu'une infime fraction de la réalité.

2.Explication du magiorisme conforme à la théurgie :
schéma 6 : ( A venir, le scribe actuel n'est pas très au point de ce côté là Wink )



Pour ce qui est de savoir pourquoi, une création sera squelette et l'autre vivant, il est bien sur évident que c'est dieu (voir un diable si c'est négatif) qui l'a voulu. (en cas de doute dire : les plans de Dieu sont impénétrables).
Les dimensions : Les dimensions sont des essais de dieu pour construire notre monde, qui est bien sur au centre de l'univers. C'est pour cela que ces autres mondes son a côté et sont dit 'parallèles'. On peut y ajouter le paradis qui est au-dessus et l'enfer qui est en-dessous.

Il peut aussi arriver que notre dieu est prié par d'autres créatures, mais gageons que nous sommes ses préférés, (en cas de doute dire : il est grand le mystère de la foi).
Faire du feu : simple, on demande a dieu. Ou dieu nous a accordé ce pouvoir.
Se téléporter : voir faire du feu.
Les doubles dimensionnels voir chapitre 'dimensions'.
Les mondes ou l'on ne prie pas dieu. Il s'agit forcément d'une erreur, ces impies sont sûrement sourds et n'ont pas compris et prononcent mal le nom de dieu. Il peut aussi s'agir d'un de ces modèle primitif raté. Ou tout simplement d'une vision de l'enfer. (en cas de doute veuillez vous adresser le plus vite possible au père supérieur de la rédemption divine).
Ouvrir des portes : La foi est le meilleur guide, la foi déplace des montagnes et donc peut, en accumulant beaucoup de foi, dieu peut créer un passage, un raccourci entre deux endroits. Mais dieu n'aime pas cela. Aussi n'hésitez pas à le signaler (voire monde ou l'on ne prie pas dieu).

Chapitre deux : Hérésie dimensionnelle pour les prêtres

Vous allez me dire : est-il possible que deux créations ayant les mêmes caractéristiques soient différents ? Eh bien oui !.

2.1) De la micro-magie.

Il est clair que deux êtres jumeaux peuvent évoluer de manière diffèrente le long de leurs existences. Ce qui signifie : dès la base il existe des différences mais au niveau microscopique. Les quatre éléments peuvent eux-même se décomposer en sous parties. Par exemple, le bien et le mal, qui contrairement à ce que pense les prêtres, ne sont pas les grandes composantes de l’existence (mais bon pour des micro-esprits…) mais des sous unités de l’existence puisque selon la religion, le peuple, etc. Cela varie... Cela reste personnel et non une vérité universelle.

2.2) Le magiorisme

La relation entre toutes ces composantes est dimensionnelle. En effet, toute création occupe un certain volume spatial ou spirituel. Une montagne n’est pas un caillou, tout comme un paysan n’est pas empereur. Donc ce volume est à la fois spatial mais aussi spirituel.

Schéma 7 : ( A venir, le scribe actuel n'est pas très au point de ce côté là Wink )

Schéma 8 : ( A venir, le scribe actuel n'est pas très au point de ce côté là Wink )

Schéma 9 : ( A venir, le scribe actuel n'est pas très au point de ce côté là Wink )

Chapitre 2 : de la relation entre l’énergie magique et le vivant.


1)Introduction.

Dès lors ou la compréhension du sortilège est acquise, nous allons passer à la source d’énergie nécessaire pour lancer le sort. Là aussi, il existe nombre de théorie, de la baveuse cléricale à l’enthousiaste entropie.
Ici aussi, pour des raisons de gain de temps, nous n’aborderons pas le cas de la magie divine dont la raison mentale se résume à « Dieu veut, moi d’accord…. ». Mais surtout, car leur magie est issue d’un tiers.

NB : pour la culture général, il faut savoir que le premier culte fondé fut celui des Dieux Orcs. Et lorsque l’on connaît l’égocentrisme elfique……..

Je n’aborderais pas non plus la magie animiste car issue aussi d’un tiers. Leurs dons magique est principalement issue de leur relation symbiotique avec les Esprits. J’ai beaucoup d’admiration pour ce style de magie car elle ne nécessite pas qu’un pouvoir brut. Elle est trop subtil pour la compréhension des clercs elfiques (Normal, cf NB ).

2) Théorisme :

Les différents courants de magie ont tous émis des hypothèses. Leurs descriptions n’est pas le sujet de ce codex. Nous allons partir plutôt de quelque postulats simples que nous martèlerons.

3) Premier postulat : des quatre éléments magiques.

Supposons en premier lieu qu’il existerait quatre sources d’énergie magique comme il existe quatre éléments. Leurs combinaisons donneraient les magies mineurs. Ce qui signifierait que certaines magies sont incompatibles, ce qui est déjà le cas. Sur ce, se grefferait l’énergie négative et positive. Cela expliquerait les fluctuations dans certaines magies, tout comme les marées et le vent.
Mais je tablerais sur ce postulat comme celui d’une énergie secondaire. Nous verrons cela plus en détail dans le chapitre trois. Mais faute de preuves, je ne la rejette pas pour autant.

4) deuxième postulat : de l’énergie interne.

On peut aussi considérer l’énergie magique comme issue de la personne et non comme extérieur. Cela est peu probable dans le sens ou les courants de magie sont déjà démontrés.

5)De l’énergie primaire.

Supposons à présent qu’il existerait une source unique de mana. Certains d’entre vous me diront qu’il est aisément montrable qu’il en existe plusieurs au vu des différents styles de magie. Mais ces démonstrations tiennent comptent que, du fait de l’individualisme et ce sentiment de supériorité ou la volonté d’être unique de chaque mage. A croire que les elfes copulent avec les mages…….
Ah ah, me direz –vous, comment peux-tu prouver cette hérésie blasphématoire que même les êtres impies et vils rejettent dans le tréfond de l’âme ?
Et bien simplement. Tout comme la lumière solaire nous éclaire tous, tous, nous la percevons différemment. En effet, biens des gens donnent une description différente d’un même événement (demandez au guet…). Et les mages n’échappent pas à la règle, il suffit de voir le nombre de magie. Et c’est de la relation que l’on a avec la magie qui détermine notre style de magie, et non notre relation avec un type d’énergie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steelo
Dragon


Nombre de messages : 631
Date d'inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: Ouvrage : le magiorisme par Diviprimi   Dim 18 Mai 2008 - 21:13

6) conclusion : d’où le chapitre trois.


Chapitre 3 : relation entre les courants de magie, le lanceur et le sort.

1)Introduction :

Compliquons les explications. En effet, quel est le lien entre la source d’énergie, le mage et le sort. TAISEZ-VOUS LES PRÊTRES !!!! Donc, je reviens à mon sujet. Comment le mage peut-il capter l’énergie, puis la transformer en sort ?
Dans ce chapitre, de nouveau, nous réfuterons pas des hypothèses mais nous nous poserons des questions auxquelles nous tenterons de répondre.

2) Réflexions :

Faisons une liste non-exhaustive des êtres qui lancent des sorts : PLEINS !!!! De l’être vivant animal (humain, Orc,…) ou végétal (Dryade….), en passant par les morts ( vampires, liches, elfes nécromants…) aux esprits, quel qu' en soit la nature. De plus, en regardant notre société, nous remarquons que tous peuvent apprendre la magie, plus ou moins vite et à plus ou moins haut degré. On peut donc assimiler l’apprentissage de la magie à un autre apprentissage de type combat ou autre manuel.
Donc, si un mage en vie qui devient un mort-vivant peut continuer la magie, cela signifie qu’il n’existe pas d’organe interne de la magie, a l’instar des muscles pour un guerrier. Peut-être est-il donc mental ? Non, car même les elfes lancent des sorts (OK, l’argument est scabreux…). Mais principalement, car il existe des objets intelligents (et donc avec un esprit) ne pouvant pas apprendre la magie. L’esprit serait plutôt un régulateur. Donc, il ne reste plus que l’âme. Hypothèse d’autant plus sérieuse que les elfes supposent que les morts-vivants n’en ont pas. Un zombie, oui. Mais un vampire dont le corps est mort, en possède une. Certes noire et maléfique, mais c’est cette âme qui le maintient entre la vie et la mort. De plus, je suis bien placé pour savoir (ainsi que les prêtres) que c’est notre âme liée au corps qui nous maintient dans ce plan d’existence.

3) Contre réflexions :

Il se pourrait que le lien de magie soit issu d’un particularisme à la race. Dans le paragraphe ci-dessus, nous avons recherché un dénominateur commun entre les lanceurs de sort. Mais, chaque espèce peut aussi avoir sa propre relation avec la magie. Mais dans ce cas, il serait plus difficile d’expliquer les étapes transversales Vie-Mort, Animal-végétal, …. Cela nécessiterait une transformation de fond de la compréhension de la magie et donc de l’organe de la magie. Tout autant que cela pourrait être une évolution de la personne (de la magie nécromantique vers la mort vivance).


ORDRE/désordre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ouvrage : le magiorisme par Diviprimi   Aujourd'hui à 20:53

Revenir en haut Aller en bas
 
Ouvrage : le magiorisme par Diviprimi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Technique] Monter l'ouvrage sur un métier à broder
» La vouivre
» Victoire de Noailles }~ Prise !
» Voyager en Patagonie et en lecture avec Jean Delaborde
» Magie pratique au quotidien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de Monde :: Monde :: Bibliothèque-
Sauter vers: