Le forum de Monde

Forum dédié à ce qui se passe dans le monde virtuel appelé Monde
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [AMBROIS] Un Requin Noir en Eaux Troubles !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [AMBROIS] Un Requin Noir en Eaux Troubles !   Mer 23 Déc 2009 - 19:52

D’abord , il n’était pas évident de pouvoir régler notre affaire à temps …

Les tempêtes avaient abattu un pan de muraille de notre bonne ville de Moithura , et certains navires trônaient … dans les rues de la cité !

Le premier lunaire fut consacré à la réfection des murailles ( les travaux sont encore en cours ) et la remise en état des navires !

Au début du second lunaire d’Automne , un renfort appréciable vint sous la forme de 4 galères et 60 voiles depuis les Comptés , fruit de la vente des avoirs de l’ex-gouverneur Arthulfe !

Nous pûmes alors assembler une grande flotte , et embarquer 3000 combattants de qualité , puis cingler vers le Nord !

Le camp à détruire se situait juste au Nord de la Colline des Nains , à la frontière entre les provinces ambroisiennes de Harnoye et Beaupays , à une douzaine de lieues des côtes : 3 journées de marche pour la troupe …

Une fois l’armée débarquée ( 2000 hommes , le millier d’autres restant à bord des navires qui s’éloignèrent chasser ) , je la formai en colonnes et , la laissant aux ordres du général mercenaire Adalbert , je décidai de partir en reconnaissance , porté par mon fidèle griffon Bucéphale …

Cela faisait bien longtemps que je n’avais agi seul , et bien que l’appréhension m’étreignit , je filai vers le Nord …

Une fois passée la Colline des Nains , je remarquai qu’au sol , villages et hameaux semblaient endormis …

J’interrogeai qqs villageois – ne restaient que femmes , enfants et vieillards – qui m’expliquaient que des prodiges avaient eu lieu , et que les hommes valides étaient partis vers le Nord …

Je reprenai mon envol , et survolai bientôt une vaste zone piquetée de bosquets et d’herbes hautes , où je surprenai qqs mouvements furtifs …

Je me posai pour en avoir le cœur net , et je fis bien …

Au bout de quelques pas sous les frondaisons , je me retrouvai bombardé de pierres et de branches d’arbres , on aurait dit que la forêt alentour s’effondrait sur moi !

L’air de rien , j’étais sérieusement atteint , et heureusement mon griffon me permit de me mettre à l’abri d’un coup d’aile ..

Je me doutai qq peu de l’origine de l’attaque , mais je voulai en avoir le cœur net ..

Je sonnai de la Trompe de Neptülmo ( qui provoque la Terreur ) … et aussitôt détalaient par dizaines ( centaines ?! ) lutins , farfadets et même qqs hobbits , tous embusqués dans les arbres , taillis et herbes hautes !

Je prévenai Adalbert par mon Effrit , lui enjoignant de doubler les reconnaissances , et d’éviter les zones boisées ou de taillis …

La dame Titania , Reine des petits peuples , avait bel et bien chois le camp des Ultras de la RL ! Traîtres à l’Humanité !

Je poursuivai mon vol , et enfin arrivai non loin d’un gros bourg …

Nous étions en fin de journée , et sous le jour déclinant , je distinguait de nombreuses torches et feux de camp et , au Nord du village , une haute colline … hérissée de pierres levées : nous y voila !!!

J’effectuai d’abord un prudent survol des alentours …

Le village était entourés de qqs zones boisées , percées ça et là de routes barrées de barrages gardés par des hommes en armes …

Au Nord toutefois , je remarquai une grande surface de champs cultivés , bien que laissés à l’abandon : par cette trouée , je pouvai tenter ma chance !

Je mettai à l’abri Bucéphale et , à pied , approchai le village par les champs , au Nord …

La nuit tombait , et si au début je ne rencontrai âme qui vive , bientôt surgissait une patrouille !

Je me jettai à plat ventre dans la terre humide …

Une quinzaine de gueux armés , et à leur tête 2 officiers ambroisiens et … un Haut Elfe , paré d’une peau de Lion Blanc de Chrace , et armé d’une grande hache de bataille …

La petite troupe fit halte , et je retenai mon souffle …

L’elfe s’agenouilla , huma le sol et pris une pierre dans sa main , l’air concentré : « Les esprits de la Terre sont inquiets » dit-il , et aussitôt ordonna à ses hommes d’organiser une battue dans le champs …

Diantre , ce coquin d’elfe semblait avoir senti ma présence !

Toujours rampant , je reculai au fur et à mesure de l’avancée des gueux et des ambroisiens , mais à cette aune , j’allai devoir finir par définitivement renoncer …

J’avisai alors qqs grandes meules de paille dressées et me fourai dans l’une d’elle , immobile et silencieux …

2 gueux commençaient alors à les percer de coup de piques !

Ce fut le tour de la mienne – merde ! – un coup de pique me frappa , mais ma cotte de dragon brisa le fer !

Les gueux étaient incrédules ! J’eus alors le reflexe d’imiter … un cochon , ou un sanglier blessé , et les 2 marauds rirent de bon cœur , se promettant de revenir au petit jour pour s’accommoder du festin à venir !

Tandis qu’ils s’éloignaient , je poussai un ouf de soulagement !

Et merde , l’un des guerriers ambroisiens intrigué par leur manège , s’avise à son tour de fouailler ma meule mais … à coup de bonne épée cette fois …

Ca ne loupe pas et il me laisse une belle estafilade , je ne peux retenir un cri de douleur , et alors l’ambroisien commence se frayer un chemin dans la meule …

Je ne lui laisse guère le temps de mener à bien sa besogne , et je le saisis à la gorge avant de l’estourbir d’un coup de ma Baguette d’Etourdissement …

Je le cacha alors ds la meule et me retourne … pour me trouver nez à nez , à une dizaine de mètres , du haut Elfe qui me dévisage l’air aussi surpris que moi !

Puis , réagissant , il porte la main à une corne qu’il a au côté : il va donner l’alerte !

Pas le choix , je lui lance un de mes stylets puis fonce sur lui , espérant l’obliger à parer …

Lui préfère laisser le stylet se ficher ds sa chair plutôt que de ne pas donner l’alerte : mal lui en pris , car mon stylet enduit de poison le foudroie sur place ! J’ai juste le temps de le rattraper ds mes bras tandis qu’il expire , son dernier souffle ne lui a pas suffi à donner l’alerte , j’ai eu chaud !

Le saisissant sous les aisselles , je le cache prestement ds la meule , où je m’engouffre à sa suite : je prends alors le temps de fouiller les 2 corps ( je n’ai guère le choix et achève l’ambroisien ) : de la belle ouvrage , vraiment , que ces armes et armures elfiques , et peut-être le moyen de pénétrer dans ce fameux village !

Je coiffe le casque de l’elfe – un peu juste – et revêt sa peau de Lion , m’armant de sa hache , et je sors de la meule …

Le second ambroisien est un peu plus loin , fouillant de la pointe de son épée le fond d’un fossé de drainage …

Je m’approche , il ne se méfie pas , et je n’ai guère le choix , son corps roule bientôt dans le fossé … je le fouille rapidement , puis le recouvre de paille …

Je hèle les gueux , qui se regroupent docilement , et nous dirigeons vers le village …

D’abord un prés , bien entretenu , où dans des tentes se reposent 200 à 300 réguliers ambroisiens …

Puis le village lui-même , où je laisse les gueux aller se coucher …

Profitant de la nuit tombante – bien que le village soit bien éclairé par de nombreuses torches – et de mon nouveau statut de Haut Elfe , je fais mon petit tour …

En gros , en contrebas une petite chapelle où se concentre des prêtres ( lorsque je tente d’approcher , je ressens un grand malaise ! ) , et de cette chapelle une grande lueur s’échappe … Je pressens la présence d’un avatar de Titania , et je décide d’éviter soigneusement le coin !!!

Sur la Grand Place du village , un cordon de paladins ceinturent une esplanade où des artisans taillent des pierres , ensuite enchantées par des litanies de sorciers …

Sous une tente richement parée un important personnage , que je ne distingue point , donne ses ordres …

Toutes les maisons du village sont occupées par la troupe , et dans l’auberge logent les officiers …

Je décide de rester dans le village pour observer tout ce tralala , profitant de mon déguisement qui me donne de l’ascendant sur le commun des mortels …

J’avise un grand grenier à blé et , péniblement , je me hisse dedans , refermant la porte derrière moi …

Merde ! Des ronflements !

A la lumière d’un briquet à pierre , je compte 2 , 4 , 6 , ils sont six , des gueux , à dormir du sommeil du juste , je décide de les imiter …

Le lendemain , au chant des cochons , nous nous réveillons …

Les gueux sont surpris de ma présence , mais mon « aura » de Haut Elfe les fait se tenir coi : je les interroge et apprend que ce sont divers ouvriers réquisitionnés qui pour la taille de pierre , qui pour la cuisine , qui pour …

Soudainement , un grand silence se fait , une douce voix s’élève : celle de « Dame Titania » ( un artifice magique sans doute ) …

Elle salue ses ouailles , leur apprend que l’armée du Grand Requin Noir est en route ( je ricane intérieurement ) , que des troupes partent immédiatement dresser des embuscades retardatrices sur son chemin , et que le « travail » doit être fini au plus tôt demain soir ( au moment de l’arrivée des troupes du « Requin Noir » , gniark , gniark ! ) …

Je commence à comprendre comment de simples gueux peuvent être complice du manège , embringué par les tours de passe passe de Titania …

Les gueux quittent le grenier à blé , pour vaquer à leurs tâches respectives …

Moi je perce qqs trous dans le torchis pour observer à mon aise …

Ce « cercle de pierres levées » n’est pas un , les pierres forment des entrelacs , en fait je comprend que ces pierres tracent sur le sol une rune elfique !

Bon , des troupes vont se porter vers mon armée , il faut agir …

Et puis mon Haut Elfe va être porté manquant tôt ou tard , avec ses 2 lieutenants ambroisiens …

Je descend , et descend vers une petite place en contrebas , d’où monte une bonne odeur de cuisine …

Ces milliers de gus , il faut bien les nourrir !

Je hèle un villageois , lui demande s’il y a un rebouteux dans le village , me désigne une table où un Druide assisté d’une grossière villageoise triturent plantes et potions , dirigeant une armée de commis de cuisine … Autour des chaudrons mijotent par dizaines …

Dés qu’il me voit , le Druide s’inquiète : « Encore des potions messire ?! A ce rythme ils ne tiendront plus très longtemps »

Je comprends alors que les ouvriers sont drogués pour travailler plus vite et plus fort , au mépris de leur vie ! Ah elle est belle la Religion de la Lumière !!!

« Suivez moi » , dis je en désignant une maisonnette non loin …

Une fois à l’abri des oreilles indiscrètes , je sors le Bâton du Crâne …

Ce faisant , le Druide s’inquiète … Il m’observe de plus prés : « Mais ?! Vous n’êtes pas un elfe ! »

Trop tard , le Bâton bien en main , et d’une grosse voix , je tonne « Vous me devez obéissance , à MOI SEUL ! » …

… Et pof , je leur balance un hypnobloc …

« Désormais dans votre tambouille , et discrètement , cessez de mettre des potions , mettez plutôt des décoctions qui rendront tous ces drôles incapables de travailler ! »

Là-dessus je m’éclipse , tandis que les 2 touille-potions s’empressent de se remettre à leur travail … avec de nouveaux ordres , gniark , gniark …

Je dois donc maintenant quitter le village …

Je pars en direction du Nord , vers la fameuse « trouée » dans les champs …

Je passe qqs barrages tenus par des mercenaires , sans trop d’encombre , profitant toujours de mon statut de Haut Elfe …

Je distingue au loin vers le Sud une colonne de troupes s’éloignant …

Je veux prévenir Adalbert de l’arrivée de l’Ennemi grâce à mon Effrit , mais celui-ci perturbé par l’atmosphère imprégnée de magie , refuse de s’acquitter de sa tâche …

Je retrouve Bucéphale , l’enfourche , et fonce vers le Sud …

Au bout d’une demi-heure , je me pose et retente le coup avec l’Effrit qui cette fois ci obéit …

Adalbert m’apprend alors que durant la nuit , Dame Titania leur est apparu et les a sommé de renoncer au combat ! Quelques uns des nôtres ont déserté , mais le gros de notre troupe continue son avance …

J’avertis Adalbert de l’arrivée de l’Ennemi , puis reprend mon envol pour suivre la colonne ennemie …

Diantre , nous sommes suivis ! Une forme blanche ailée , et montée par un guerrier en armure !

Je dois me débarrasser de ce drôle avant que de fondre sur la colonne ennemie !

Je monte en chandelle , puis pique droit sur lui soleil dans le dos , ma selle magique me conférant une vitesse supérieure à la sienne , il est surpris , pris de flanc : « Neptülmo » hurle – je en balayant l’air de mon fléau …

En une passe la messe est dite : le Pégase qu’il montait prend la fuite , le Paladin ( car c’en est un ) est tué et s’écrase sur le sol !

Je me pose à ses côtés , et le dépouille : bouclier de Mithril , épée de Galvorn ! Diable , ces fanatiques sont stupides mais bien équipés !

Aïe j’ai été trop long ! Un bourdonnement à mes oreilles ! Des fées ! Elles me lancent divers charmes , mais protégés par mes artefacts elfiques , je réenfourche Bucéphale et préfère prendre la poudre d’escampette !

Me voici en vue de la colonne ennemie : un millier d’hommes peut-être ?! 200 à 300 réguliers ambroisiens , et 600 ou 700 gueux ! Pas le choix , je me dois de faire un maximum de dégâts …

Je fond depuis le ciel sur eux , en hurlant « Neptülmo ! » , et décoche 3 boules de feu de ma baguette !

Une centaine de cadavres jonchent le sol , et la troupe complétement prise au dépourvu s’égaille en tous sens ..

Je repère les officiers et fonce sur le général qui , complètement surpris , est abattu sur le champ , puis c’est la tempête de coup , mon fléau de Galvorn moissonne ferme … En quelques minutes , la colonne ennemie est anéantie , les survivants dispersés …

Je décide alors de rejoindre les miens …

Quelques heures plus tard , je reprends le commandement de ma troupe , et nous nous heurtons à une petite levée adverse – 1300 ou 1400 hommes de faible qualité – que nous balayons au prix de la perte de 200 morts et blessés …

En chemin , nous nous emparons de tout le bétail possible , j’ai une petite idée …

Le 3é jour , nous arrivons enfin en vue du village aux Pierres Levées …

Mes 2 Druides ont bien travaillé : le Cercle de Pierres Levées n’est pas achevé !

L’Ennemi a ramassé ses forces : chevaliers et fantassins ambroisiens , Garde Elfe , et un grand nombre de gueux … envoûtés par la Magie Noire Elfique !

Nous lançons d'abord en avant le bétail réquisitionné qui élimine une centaine de combattants adverses ...

C’est une rude bataille , nous perdons plus d’un millier des nôtres !

Durant la bataille , l’avatar de Titania a usé de magie et causé grandes pertes , les Elfes aussi , mais à la fin , l’avatar est chassé , et entre 300 et 400 survivants ennemis forment le dernier carré au pied de la colline …

Les Pierres levées sont à portée de flèche !

Je fonce avec Bucéphale , sous une nuée de flèches ! Mais nos cottes de dragon tiennent bons , et je m’immobilise en surplomb du cercle de Pierres : je sors mon parchemin de Cercle de magma , et bientôt les Pierres s’engloutissent dans un océan de lave , tandis que les survivants ennemis paniquent …

Notre tâche est achevée : les Ultras de la RL , pantins des Dieux de la Lumière traitres à l’Humanité , ont échoué , nous laissons les derniers combattants adverses partir chez eux …

Ouf , ce fut rude affaire , et cela faisait bien longtemps que je ne m’étais retrouvé seul avec moi-même , au milieu de l’adversité , mais quand la cause est juste …

Que la Bénédiction de Monseigneur Neptülmo soit sur vous , que la Force de Woran vous habite , et que la Sagesse d’Ahura Mazda vous guide …

Le Requin Noir
Revenir en haut Aller en bas
 
[AMBROIS] Un Requin Noir en Eaux Troubles !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Perdu en eaux troubles
» La quête du Temple des Eaux Troubles.
» "Envoyé spécial" : poissons d'élevage, un business en eaux troubles
» [Main Blade Winner : Salle du Trone] Eaux troubles et troubles faits
» Thalasso en eaux troubles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de Monde :: Monde :: Les Chroniques de Monde :: Archives :: Nord-
Sauter vers: