Le forum de Monde

Forum dédié à ce qui se passe dans le monde virtuel appelé Monde
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ouvrage : Les armes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Steelo
Dragon


Nombre de messages : 631
Date d'inscription : 07/09/2007

MessageSujet: ouvrage : Les armes   Ven 19 Oct 2007 - 19:40

LA HACHE DE SILEX
Le silex se travaille bien, il se débite en éclats coupants. On détache d'un bloc mère appelé " nucléus " des éclats ; c'est le débitage. Les percuteurs (ceux qui servent à travailler au départ le silex) sont des rognons de silex , nés de simples galets , des morceaux de bois ou d'os de cervidés. Le manche est en bois (de la longueur désirée), le silex est passé au travers et renforçé de lanières de cuir.

LA HACHE DE BRONZE
Le cuivre , fondu , il se tord et s'émousse sous les coups ; il est donc trop malléable et fragile pour la bataille. Allié à l'étain et chauffé à 1080 ° , il donne du bronze !.
On fait fondre le métal dans un creuset de terre , puis on verse en fusion dans un moule de pierre en deux parties et en forme de hache. Une fois refroidit, il ne reste plus qu'à l'emmancher sur le bois de son choix.

LA HACHE DE FER.
Le fer est aujourd'hui considéré comme un métal précieux.
Ce sont les différentes civilisations d'invasion qui ont donné les formes différentes que l'on connait aujourd'hui. La hache est également une redoutable arme de jet (voir francisque).

LA HACHE D'ARME.
La hache d'arme , dite 'hache Danoise' , a un taillant étroit et un long manche. Elle est toujours tenue par des hommes à pied qui s'en servent pour abattre cavaliers et chevaux.

LA HACHE D'ARCON.
Hache relativement courte , elle est pendue à l'arçon de la selle par une sangle , c'est une arme d'appoint qui seconde l'épée dans les combats entre chevaliers.

BARDICHE
Arme dont le fer est en forme de hache étirée. Elle possède un long tranchant convexe dont la pointe supérieure devient un estoc , la pointe inférieure est habituellement fixée au manche par des liens ou rivets. La longueur du manche se situe entre 1m40 et 2 m pour un fer de 50 cm.

HACHE DE BRECHE
Grande hache à deux mains utilisée pour l'assaut et principalement pour créer des brèches. Cette grande hache nécessite de l'espace pour une bonne utilisation . Nombreuses formes du fer de combat existent. La longueur totale est variable ...

GRANDE HACHE D'ARMES
Son fer de combat est devenu polyvalent : hache pour la taille , masse de fer pour le choc et pointe de tête de hampe pour l'estoc.
Principalement utilisée par les hommes d'armes à pieds pour l'assaut des places fortes.

LOCKABER
Sorte de grande hache. Cette arme de piéton se caractérise principalement par un crochet fixé sur la tête de la hampe , son emploi majeur reste de saisir un cavalier pour le désarçonner. Ces fers sont solidement emmanchés par deux douilles à un manche de 1m50 à 2m environ.

LA FRANCISQUE
Hache courte au fer lourd, elle peut être lançée à 3 ou 4 mètres.


Les haches nouvelles apparaissent: elles sont forgées de façon a pouvoir frapper de taille et d'estoc. Une pointe aigue est ajoutée derrière la partie tranchante. Les haches des fantassins ont aussi une pointe au bout du manche, genre baïonnette. Le manche s'allonge également et cette hache prends le nom de hallebarde aujourd'hui.


Dernière édition par le Ven 19 Oct 2007 - 21:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steelo
Dragon


Nombre de messages : 631
Date d'inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: ouvrage : Les armes   Ven 19 Oct 2007 - 19:41

LES ARMES des NINJAS

Le Ninja peut posséder jusqu'à 50 armes différentes dissimulées dans les différentes parties de son kimono, ou de son sabre ( Ninja-Tô ). Un Ninja doit maîtriser, non seulement, les armes traditionnelles comme la lance, le sabre et l'arc (Yumi), mais également les armes de jet ( shuriken, sarbacanes ou Kusari Gama ), les armes à feu (Futokoro Teppô, explosifs, fumigénes ), le corps à corps ( Tegaki ), et/ou les poisons.
Chaque Ninja choisit avec beaucoup de soins, les armes en fonction de sa mission. Suivant les dangers qu'il pense devoir affronter, il fait un choix précis pour éviter de se charger inutilement, afin de garder une mobilité maximale. Pour les missions difficiles, les ninjas peuvent être engagés en équipe, chacun d'entre eux porte une partie du matériel nécessaire, en fonction de sa spécialité.
De nouvelles armes peuvent apparaitre... Elles sont souvent basées sur l'expérience et l'ingéniosité de certains ninjas. Chaque nouveauté est alors tenue secrète dans le clan, afin de préserver un effet de surprise maximal, lors de ses premières utilisations. C'est d'ailleurs cette profusion d'armes inattendues qui permet aux Ninjas de gagner par effet de surprise.


LE SABRE :

Les Ninjas utilisent un sabre conventionnel (Katana) qu'ils tiennent accroché dans le dos pour escalader une paroi ou se déplacer plus facilement. Rapidement, il apparut que la longueur du sabre posait un problème. Il s'accrochait dans les passages étroits où les Ninjas se tenaient souvent embusqués.
C'est ainsi qu'aujourd'hui les Ninjas utilisent le ]Ninjatô, (sabre du Ninja). Sa taille courte, environ 50 cm, lui permet de combattre dans les endroits exigus. La garde du sabre (Tsuba) est carrée, permettant ainsi d'appuyer le sabre contre un mur et de s'en servir comme marchepied. La lame, pour cette raison est droite, et non courbe comme les Katanas des Xiangs (et Samourais). L'extrémité du fourreau est pointue afin de pouvoir s'enfoncer légèrement dans le sol, pour une meilleure stabilité. Elle est parfois en acier, et comporte à l'intérieur de petites armes de jet.
L'utilisation peu orthodoxe du sabre par le Ninja est remarquable. Utilisé dans des positions inhabituelles, celle-ci déroute immanquablement ses adversaires. Mieux, l'utilisation combinée du Ninjatô et de son fourreau (Saya) permet au Ninja de se déplacer dans l'obscurité et de découvrir ses ennemis le premier. Autre technique, contre une attaque à la lance, le sabre et son fourreau attachés ensemble permettent d'immobiliser l'adversaire en le ligotant littéralement.

LE KUSARIGAMA :
Directement hérité des armes fabriquées par les fermiers pour se défendre contre les voleurs et les rôdeurs, le Kusarigama n'en éest pas moins très efficace. La base de l'arme est constituée par une faucille Japonaise à lame droite, à laquelle on a rajouté une chaîne d'environ 2 mètres, lestée d'un poids à son extrémité.
Les techniques d'utilisation sont variées, mais partent tous du même principe : immobiliser d'abord l'adversaire avec la chaîne, le déséquilibrer, le tirer vers soi, et le tuer avec la faucille. Lancée vigoureusement en direction de l'ennemi, la chaîne s'enroule soit autour du cou de l'adversaire, soit autour du torse, ou autour de son Katana. Gêné, voire immobilisé, l'ennemi perd ainsi une grande partie de ses moyens. Une option est également de frapper la tête du combattant avec le poids situé au bout de la chaîne pour l'assommer.
Le Kusarigama, en plus des fermiers, est utilisé par quelques Samourais qui en ont fait leur spécialité. Mais ce sont les Ninjas qui en font le plus grand usage.
Leur arme, appelée Shinobigama, possède une lame plus courte, mais bien plus acérée, protégée dans un fourreau pour le transport. Elle est passée à la ceinture lors des déplacements, prête à l'emploi. Peu arrivent à se défendre réellement contre une attaque de Shinobigama. La meilleure réponse consiste à lâcher le sabre immobilisé pour utiliser le Wakizashi, mais la petite taille de celui-ci réduit les chances du combattant.


LES SHURIKENS :

Contrairement à une idée reçue, les Ninjas ne sont pas les seuls à se servir de Shurikens, et tous les Shurikens ne sont pas en forme d'étoiles. Ces armes de jet légères et mortelles font partie de l'équipement du Samouraï depuis l'ère Kamakura. Elles ont la forme d'une petite lame ( Bô Shuriken ) d'une vingtaine de centimètres, avec une partie non coupante servant de manche. (Les forgerons inclurent ces Shurikens dans le fourreau du Katana ( Sabre ) sous le nom de Kogatana).
En multipliant le nombre de faces coupantes, ils renforcent la puissance, on les nomme 'Shakens'. Utilisées en rafale de plusieurs étoiles, elles permettent de multiplier les chances de toucher l'adversaire. Les Shakens comportent parfois un trou en leur centre, pour les attacher ( Semban Shaken ). Cette technique permet de pouvoir accélérer les lancements successifs.
Une autre arme redoutable est également connue sous le nom de Fukumibari. Il s'agit de shurikens en forme d'aiguilles pointues, cachées dans la bouche, et crachées à la face de l'adversaire, en combat rapproché. Chaque clan Ninja possède un modèle préféré de Shuriken et enseigne à ses membres sa propre technique de lancer.


LES SHUKOS :

Inventé par un clan, ces griffes de métal sont destinées à être portées à l'intérieur des mains ( Shuko ) et/ou aux pieds ( Ashiko ). Leur utilisation est double : soit pour l'escalade, soit pour le combat contre un adversaire. L'utilisation de ces armes permettent la facilité à grimper le long des parois les plus abruptes.
La technique de l'escalade avec les Shukos et les Ashikos est relativement simple. Les pointes en métal légèrement recourbées s'enfonçent soit dans les murs en bois des maisons, soit dans les anfractuosités des murs d'enceintes des châteaux, permettant une progression rapide. Une utilisation très particulière consiste également à progresser le long des poutres, au plafond, afin d'éviter de faire du bruit en marchant sur un parquet qui pourrait faire du bruit.
Le Shuko est également une arme de combat redoutable. Face à un adversaire armé d'un sabre, le Ninja bloque la lame avec le Shuko d'une main, sans risque de se blesser, et porte un coup de griffe au visage avec l'autre Shuko. Un coup de pied armé d'un Ashiko est aussi une façon de mettre hors d'état son adversaire. Il existe une arme proche du Shuko appelée Hokode. Sortes d'ongles en fer sur les 10 doigts, il peut permettre l'escalade ou le combat. Le Hokode est spécialement utilisé par les femmes Ninjas ( Kunnoichi ).


FRANCHIR LES OBSTACLES :

Pour accomplir ses missions d'infiltration ou d'assassinat, le Ninja doit pénétrer dans de nombreux bâtiments, et tout spécialement les forteresses. Conçu autour de plusieurs enceintes successives, le chateau est une succession d'obstacles que le Ninja doit passer l'un après l'autre, à l'aide de son entraînement et de son équipement.
Le plus simple de ses outils est le Kyoketsu-Shoge. Ce long couteau à deux lames, dont l'une est recourbée, est relié à une corde d'une dizaine de mètres. Lancé par dessus un mur, il s'accroche comme un grappin et il est possible de grimper le long de la corde. Le Kuda-Bashigo est une échelle de corde, composée de courtes sections de bambous reliées entre elles. L'ensemble est surmonté d'un grappin qui le maintient le long du mur. Encore plus ingénieux, le Shinobi-Kumade est une perche en bambou repliable qui se dresse rapidement en serrant d'un coup la corde passée en son centre.
Les Ninjas utilisent également leur entraînement pour franchir les obstacles. Utilisant le principe de la pyramide humaine, quatre combattants s'appuyent contre le mur à escalader. Les autres Ninjas n'ont plus qu'à grimper sur eux, pour franchir le mur. Autre technique utilisée, un Ninja grimpe sur les épaules de deux autres guerriers qui courent, et est projeté vers le haut de la muraille. C'est cette dernière invention qui répand le mythe des Ninjas capable de voler, rumeur qui perdure encore à ce jour...


FRANCHIR LES COURS D'EAU :

De nombreux cours d'eau font obstacle aux Ninjas. Que ce soient les rivières à traverser discrètement, les douves des châteaux à franchir, les abords des plages à approcher, ou bien un endroit où se cacher, les Ninjas doivent faire preuve d'une réelle ingéniosité. Différents clans développent des techniques pour se servir à leur profit de tout élément liquide rencontré.
La technique la plus simple pour franchir des cours d'eau peu profonds est le Taru Ikada constitué de deux récipients (en bois) vides dans lesquels le Ninja glisse ses pieds, et se propulse à l'aide d'une rame ( Shinobi Kai ). Le côté peu stable de ce système lui fait privilégier le Mizugumo ( araignée d'eau ), constitué de 5 outres remplies d'air, sur lesquelles le Ninja s'asseoit et progresse rapidement à l'aide de sa rame.
Pour les traversées plus longues ( lac, bras de mer ) le Tsugibune est la solution idéale. Constitué de banales caisses de stockage étanches, ces dernières sont assemblées pour former un bateau. En cas d'imprévu, le Ninja peut construire, lui-même un petit radeau ( Kama Ikada ) formé simplement de troncs de bambou. Enfin, une simple tige creuse de bambou permet à un Ninja de respirer sous l'eau, soit pour nager, soit pour se cacher en cas de difficulté.


LES TETSU BISHIS :

Cet accessoire traditionnel des Ninjas leur permet de semer plus facilement leurs poursuivants. En forme d"étoile à large branches, ces piques sont jetées en arrière en cas de fuite. La forme particulière qu'elles possèdent permet d'avoir toujours une pointe dressée verticalement sur le sol, prête à transpercer profondément le pied de tout poursuivant.
Particulièrement efficaces contre des semelles de pailles de riz que portent certains samourai. Certains Ninjas s'en servent même pour délimiter préventivement une zone de passage afin d'en empêcher l'accès en cas d'alerte.
Les Tetsu Bishis sont en général transportés dans le sac que porte le Ninja à la ceinture. Ceci est rendu nécessaire par l'obligation de ne pas se blesser soi même avec les pointes en tombant sur le sol, mais également parce que certains Ninjas enduisent parfois les pointes de liquide empoisonné afin de provoquer une infection chez leurs poursuivants, et renforcer ainsi la crainte qu'ils inspirent.


L' ENTRAINEMENT DES NINJAS :

Le Ninjustu ( techniques des Ninjas ) est très hétérogène. Contrairement à beaucoup de disciplines spécialisées , il fait appel à des enseignements très divers. Suivant les écoles, telle ou telle discipline peut être mise en avant. On peut recenser plusieurs entraînements distincts :
- le Taïjutsu : le plus important. C'est l'art de se battre sans arme, mais également de se déplacer et de grimper sans bruit. Il permet l'espionnage et l'attaque par surprise.
- l'Onshin Jutsu : l'art de se déguiser et de devenir invisible ( Shinobi )
- le Kajutsu : technique des explosifs et du feu
- le maniement de tous types d'armes ( Sabre, Naginata, Shuriken, Kusari ...)
- le Suijutsu : l'art de combattre dans et sous l'eau.
- Mikkyo : méthodes ésotériques visant à renforcer l'esprit ( mantras, gestes symboliques Kuji Kuri, méditation, contrôle du métabolisme ).
Le nombre et la complexité de ces techniques nécessitent de nombreuses années d'entraînement avant d'être totalement opérationnelles, par les Ninjas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steelo
Dragon


Nombre de messages : 631
Date d'inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: ouvrage : Les armes   Ven 19 Oct 2007 - 19:43

Armes des Xiangs

L'armement des Xiangs (des Samouraïs et des Ashigaru (Simple soldat) se compose essentiellement de sabres, de lances et d'arcs. Les arcs et les flèches sont utilisés depuis des milliers d'années. Les Arcs flexibles, longs de deux mètres environ, sont faits de baguettes de bois et de bambou étroitement liées les unes contre les autres. Comme les lances, longues de 2,50 m, les arcs (Yumi) sont destinés aux Xiangs soldats (ashigaru). Mais l'arme de prédilection du Xiang est le sabre. Certain forgerons d'armes sont si habiles qu'on attribue à certains sabres des pouvoirs surnaturels, et parfois même un nom. Leur fabrication implique non seulement beaucoup d'habilité et de connaissances techniques, mais aussi tout un rituel. Les forgerons prient, se baignent et se purifient avant de fabriquer certaines lames.

Le Sabre est l'honneur et l'âme du guerrier Xiang (et des Samouraï).

Les armes blanches jouent un rôle important, en effet les premières armes en métal étaient en bronze et sont aujourd'hui en fer. Toutes les armes blanches prennent une forme différente en fonction des besoins et des necessités.

Le Ken qui prend par la suite le nom de tsurugi, est une épée à lame droite à double tranchant.
Le Tashi est une épée rudimentaire à lame droite mais à un seul tranchant.
Le kabutsuhi-no-tachi, grand sabre à la tête de marteau qui se porte de paire avec un petit couteau (Tanto).
Le Tachi, est un grand sabre à lame légèrement incurvée, avec une poignée centrée dans le sens de la lame. (Quelques sabres ont les lames presque droites).
Le Katana est un sabre à la lame raccourcie que les Xiangs peuvent glisser dans leur Obi (ceinture) porté de paire avec le Tanto (couteau). Ces lames sont fabriquées avec un noyau d'acier enveloppé de fer doux.
Le Daisho est composé du sabre long (le Katana), et du sabre court (le Wakisashi), et le Tanto (Couteau)...
Le Daito est un sabre dont la longueur est diminuée et une partie du tranchant réduite


Les Xiangs ( et les Samouraïs) portent souvent deux sabres , le Daisho, qui doit son nom à la contraction des termes Daito et Shoto, signifiant littéralement : "long et court"; C'est la constitution du Katana et du Wakisashi. et le Tanto.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steelo
Dragon


Nombre de messages : 631
Date d'inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: ouvrage : Les armes   Ven 19 Oct 2007 - 20:45

L'ARBALETE

L'arbalète dérive de l'arc et présente une variété de formes intéressantes...

L'arbalète simple doit être maintenue par les deux pieds posés sur le bras d'arc les deux mains sur la corde , Il faut alors tirer avec force et maîtrise jusqu'au point d 'encoche de façon à bloquer la corde pour envoyer le trait (*ou carreau). Cette façon de procéder est le bandage d'arbalète.

La procédure de bandage améliorée possède maintenant un étrier. l'arbalétrier enfile son pied dans l'étrier , avec ses deux mains et son pied simultanément tire sur la corde et sur l'étrier pour arriver au point d'encoche pour que l'arbalète soit en état de fonctionner.

Autre système (1) => le pied se met toujours dans l'étrier mais au lieu de tirer avec les mains , la corde est attachée à l'aide d'un croc de ceinture, l'arbalétrier est penché vers l'avant et en se relevant il tend la corde en faisant manœuvrer la poulie.

Autre système(2) => un pied-de-biche articulé permet de tirer sur la corde sans les pieds et avec le minimum d'effort .

Arbalète à treuil dit à 'rouet '. Longueur de l'arbalète française 0,95m anglaise 0,91m.

L'arbalète à répétition est le seul type d'arbalète dont la cadence de tir est supérieur à l'arc , dix traits en quinze secondes. L'avantage de cette arme est évident , Cent hommes armés de l'arbalète à répétition peuvent envoyer mille traits en 1/4 de minute. Le trait court , mince , sans empennage , la pointe de fer à section carrée ou triangulaire est souvent empoisonnée pour compenser son faible pouvoir de pénétration. L'arbalète se compose d'un magasin plat et étroit , dans lequel s'empilent 10 à 12 traits qui descendent par simple gravité au cours du tir , la fente latérale pratiquée de chaque coté permet le passage de la corde , cette double fente se termine à l'arrière par un décrochement perpendiculaire constituant une encoche retenant la corde à l'armement , le magasin glisse dans une rainure pratiquée dans l'arbrier auquel est fixé l'arc. Le magasin et l'arbrier sont reliés par un levier de manœuvre à deux branches qui s'articulent sur deux axes en fer , dont l'un traverse l'arbrier vers son milieu et l'autre la partie arrière du magasin.


* Les traits sont appelés aussi carreaux , en raison de la section carrée de leur pointe. Lorsqu'ils sont empennés (garni de plumes) on les appelle 'VIRETON' à cause de la rotation que l'inclinaison des plumes leur imprime pendant l'envol. Les carreaux mesurent 30 à 32 cm de longueur . Le fer est long de 75 mm. Le diamètre du fut est de 17 à 18 mm près du fer et de 12 mm au talon. Leur poids varie autour de 70 grammes. L'empannage est composé de trois plumes disposées à 90° pour éviter le frottement sur l'étrier.


Dernière édition par le Ven 19 Oct 2007 - 21:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steelo
Dragon


Nombre de messages : 631
Date d'inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: ouvrage : Les armes   Ven 19 Oct 2007 - 21:06

L'Arc

C'est une arme de jet. A l'origine c'est un simple bâton de bois, légèrement courbé, avec une corde attachée à ses deux extrémités. La première amélioration a été l'introduction de contre-courbes qui augmentaient l'amplitude pour une même longueur d'arc. Ensuite vinrent les arcs composites renforcés par de la corne et des nerfs. Cet arc acceptait une courbure plus importante et dégageait beaucoup de puissance mais était plus difficile à bander.
L'efficacité d'un arc dépend grandement de la qualité des flèches utilisées. Elles doivent être aérodynamiques et assurer une trajectoire stable. La longueur de la flèche est calculée en fonction de l'arc. Les arcs très durs à bander tirent des flèches courtes alors qu'un arc souple comme le grand arc anglais peut envoyer des flèches d'un mètre de long.

L'arc est certainement l'arme la plus facile à fabriquer mais exige une longue pratique. C'est pourquoi les archers font partie de corps spéciaux aux seins des armées. L'archer est généralement vêtu très légèrement pour pouvoir se déplacer très rapidement à pied. Outre son arc, il possède un carquois pour loger ses flèches et une arme auxiliaire (épée, couteau) utilisée au corps à corps. Lors d'une bataille rangée, les archers envoyent leurs flèches en l'air ce qui leur donne une trajectoire parabolique avant de retomber verticalement sur les troupes ennemies. Les Anglais utilisent le grand arc (jusqu'à deux mètres de long) qui nécessite plusieurs années d'entraînement et de pratique.

L'arc peut avoir différents aspects (ou formes) et être réalisé avec différents bois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ouvrage : Les armes   Aujourd'hui à 3:16

Revenir en haut Aller en bas
 
ouvrage : Les armes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» liste des armes pour l'obtention des runes RA
» Histoire de la guerre : Les armes
» Instruction Technique Armes de Poing
» Énième recensement des armes d'exception.
» Plus sur le trafic drogues-armes entre Haiti et la Jamaique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de Monde :: Monde :: Bibliothèque-
Sauter vers: